Apocryphes bibliques : petite webographie

Depuis ma chronique sur l’araignée salvatice en terre chrétienne, je n’ai pas encore trouvé l’éventuel apocryphe d’où serait extrait cet épisode de la grotte et de l’araignée sauvant la Sainte Famille de ses poursuivants.Il est vrai que les évangiles apocryphes sont si nombreux et qu’il y a tant à lire par ailleurs… En attendant, je me constitue une petite webographie sur les apocryphes bibliques en général, tant de l’Ancien que du Nouveau Testament. Des mises à jour seront faites plus ou moins régulièrement. Comme d’habitude, si vous avez des suggestions… (Dernière mise à jour : 13 octobre 2015)

Au sujet des apocryphes

Première approche

Un site incontournable

Autres ressources importantes

Textes et traductions en ligne

Publications anciennes numérisées

Nag Hammadi et Qumrân sur internet

Quelques sites

Textes et traductions sur papier

La Pléiade

La bibliothèque de Qumrân

Dans ma bibliothèque personnelle

 

Au sujet des apocryphes bibliques

Première approche

Sur les apocryphes bibliques en général

L’article de Wikipédia.

Une présentation de quelques apocryphes de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Sur les apocryphes de l’Ancien Testament

Distinguer les livres deutérocanoniques, reconnus par les catholique et les orthoxes, mais non par les protestant, et les écrits intertestamentaires qui n’ont jamais pris place dans le canon (cf. Wikipédia).

Par exemple, les ouvrages ci-dessous concernent surtout des livres deutérocanoniques :

Daniel Lortsch. À propos des Apocryphes de l’Ancien Testament. Comment ces livres sont entrés dans la Bible. Pourquoi ils n’auraient pas dû y rester. Comment ils en sont sortis. Librairie Delachaux & Niestlé, 1917 >> Bibliquest

André Louis Eduard Tony. Les apocryphes de l’ancien testament. Florence : Paggi, 1903 >> Archive.org

 Sur les apocryphes du Nouveau Testament

Rémi Gounelle, « Les évangiles apocryphes », Evangile et liberté, n° 209, mai 2007

Tableau des écrits apocryphes du Nouveau Testament sur le site de Pascal Dupuy, Ta Biblia

Un site incontournable

Le site de l’Association pour l’étude de la littérature apocryphe chrétienne (AELAC) vous permettra de trouver de nombreuses références en consultant notamment

les numéros du Bulletin de l’AELAC en format pdf

la présentation de diverses publications dont la revue Apocrypha

les liens, avec notamment la Bibliographie biblique informatisée de Lausanne – BiBIL

Autre ressources importantes

Hieroi Logoi Digital Resources for Religion in Late Antiquity dont le but est

de recenser l’ensemble des sites internet (sites d’institutions, blogs…) concernant l’étude des religions à la fin de l’Antiquité. Chaque site est rapidement présenté, avec son contenu et une brève note sur son degré d’intérêt. Remercions l’auteur de ce blog de cette initiative, qui peut aider à se retrouver dans la jungle d’internet. Les apocryphes et la littérature copte sont très bien représentés.

Hermagnos, carnet de recherche fort intéressant dont est extrait le texte de présentation pour le site précédent, comporte notamment bibliographie des thèses en cours sur la question. Voir sa présentation :

Le carnet de recherches concerne trois courants religieux de la fin de l’Antiquité, les hermétistes, les gnostiques et les manichéens, dans le but de contribuer à l’étude de la diversité religieuse dans l’Empire romain durant les quatre premiers siècles de l’ère chrétienne, en s’interrogeant sur la définition et la formation d’identités religieuses, les contacts entre celles-ci et leur insertion dans le paysage religieux […]

Apocryphes, carnet de recherche de Maïeul Rouquette.

Textes et traductions en ligne

Publications anciennes numérisées

Pour les apocryphes de l’Ancien et du Nouveau Testament voir l’ouvrage suivant

Gustave Brunet,. Dictionnaire des apocryphes . Paris : J.-P. Migne, 1856-1858. (Encyclopédie théologique. 3ème série ; tomes 23-24)

Tome 1. Accessible sur Archive.org (ex.1 ; ex. 2) et sur Google livres

Tome 2. Accessible sur Archive.org (ex. 1 ; ex. 2) et sur Google livres

Pour les apocryphes du Nouveau Testament, voir les ouvrages suivants :

Collection d’anciens évangiles ou monuments du premier siècle du christianisme extraits de Fabricius, Grabius et autres savants par l’abbé B** [i.e. Voltaire]. Londres, 1769.

Les Évangiles  apocryphes, traduits et annotés d’après l’édition de J. C. Thilo par Gustave Brunet, suivis d’une notice sur les principaux livres apocryphes de l’Ancien Testament.

Paris : Franck, 1848. >> Aeropage, Archive.org et Google livres.

2e édition augmentée.  Paris : Albert L. Herold, 1863 >> Google

Les apocryphes coptes, texte copte édité et traduit par Eugène Revillout (1843-1913). Paris : Firmin-Didot, 1904-1913. 2 vol. (Collection Patrologia Orientalis ; vol. 2 fasc. 2 n° 7 et vol. 9 fasc. 2)

1, Les Évangiles des douze Apôtres et de saint Barthélemy  >> GallicaRemacle

2, Acta Pilati ; et Supplément à l’Evangile des douze Apôtres   >> GallicaRemacle

Évangiles apocryphes. Paris : Auguste Picard, 1914. 2 vol.

1, Protévangile de Jacques. Pseudo-Matthieu, Evangile de Thomas, textes annotés et traduits par Charles Michel ; Histoire de Joseph le Charpentier, rédactions copte et arabe, traduites et annotées par Paul Peeters  >> Archive.org

2, L’Evangile de l’enfance, rédactions syriaques, arabes et arméniennes, traduites et annotées par Paul Peeters >> Archive.org

Plusieurs de ces ouvrages sont numérisés au format html sur l’excellent site de Philippe Remacle.

Nag Hammadi et Qumrân sur internet

En 1945 les manuscrits gnostiques de Nag Hammadi en Egypte. Ces manuscrits ont faits l’objet de traductions accessibles en ligne dans la Bibliothèque copte de Nag Hammadi de l’université Laval. En outre, un volume de la collection Pléiade leur est consacré (voir plus loin).

En 1947, les manuscrits de la mer Morte sur le site de Qumrân, alors en Transjordanie. Les rouleaux numérisés sont  partiellement visible sur le site Digital Dead Sea Scrolls.

Quelques sites

Coptica comporte des apocryphes bibliques coptes… en copte.

Areopage, site de Didier Fontaine, contient des traductions.

Le site de Philippe Remacle contient des traductions.

Textes et traductions imprimés

La Pléiade

4 volumes de la collection Pléiade sont consacrés aux apocryphes bibliques. La liste ci-dessous est reprise de l’article de Wikipédia.

La Bible. Écrits intertestamentaires, sous la direction d’André Dupont-Sommer et Marc Philonenko. Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1987. Ce volume contient les textes suivants :

Écrits qoumrâniens : Règle de la Communauté – Rouleau du Temple – Écrit de Damas – Règlement de la Guerre – Hymnes – Psaumes pseudo-davidiques – Commentaires bibliques – Apocryphe de la Genèse – Fragments importants divers.

Pseudépigraphes de l’Ancien Testament : Hénoch – Jubilés – Testaments des douze Patriarches – Psaumes de Salomon – Testament de Moïse – Martyre d’Isaïe – Oracles sibyllins – Apocalypse grecque de Baruch – Livre des secrets d’Hénoch – Livre des Antiquités bibliques – Quatrième Livre d’Esdras – Apocalypse syriaque de Baruch – Joseph et Aséneth – Testament de Job – Testament d’Abraham – Apocalypse d’Abraham – Paralipomènes de Jérémie – Vie grecque d’Adam et Ève – Apocalypse d’Élie.

Écrits gnostiques. La bibliothèque de Nag Hammadi, sous la direction de Jean-Pierre Mahé et de Paul Hubert Poirier, Bibliothèque de la Pléiade, 1920 p.

Écrits apocryphes chrétiens, 2 vol., coll. « La Pléiade », Gallimard. Voir leur présentation sur le site de l’AELAC :

Vol.1

Sur Jésus et Marie : Prédication de Pierre – Évangile selon Thomas – Évangile secret de Marc – Protévangile de Jacques – Évangile de l’enfance du pseudo-Matthieu – Livre de la nativité de Marie – Dormition de Marie du pseudo-Jean – Histoire de l’enfance de Jésus – Vie de Jésus en arabe – Évangile de Pierre – Questions de Barthélemy – Livre de la résurrection de Jésus-Christ par l’apôtre Barthélemy – Épître des apôtres – Fragments évangéliques

Visions et révélations : Ascension d’Isaïe – Apocalypse d’Esdras – Apocalypse de Sedrach – Vision d’Esdras – Cinquième livre d’Esdhas – Sixième livre d’Esdras – Odes de Salomon – Apocalypse de Pierre – Apocalypse de Paul – Livre de la révélation d’Elkasaï

Sur Jean-Baptiste et les apôtres : Actes d’André – Actes de Jean – Actes de Pierre – Actes de Paul – Actes de Philippe – Actes de Thomas – Doctrine de l’apôtre Addaï – Légende de Simon et Théonoé – Éloge de Jean-Baptiste – Correspondance de Paul et de Sénèque

Vol. 2

Sur Jésus et d’autres figures évangéliques : Évangile selon Marie – Histoire de Joseph le charpentier – Dialogue du paralytique avec le Christ – Sur le sacerdoce du Christ ou Confession de Théodose – Homélie sur la vie de Jésus et son amour pour les apôtres – Livre du coq – Assomption de Marie ou Transitus grec «R» – Évangile de Nicodème ou Actes de Pilate – Rapport de Pilate – Réponse de Tibère à Pilate – Comparution de Pilate – Déclaration de Joseph d’Arimathée – Lettre de Pilate à l’empereur Claude – Vengeance du Sauveur – Mort de Pilate.

Sur les apôtres : Vies des prophètes – Listes d’apôtres et de disciples – Actes d’André et Matthias – Actes de Pierre et André – Martyre de Matthieu – Martyre de Marc l’évangéliste – Actes de Timothée – Actes de Tite – Actes de Barnabé – Actes de Thaddée – Martyre de Thaddée arménien – Actes de Jean à Rome – Passion de Pierre (dite du pseudo-Linus) – Passion de Jacques frère du Seigneur – Passion de Philippe – Passion de Jacques frère de Jean – Passion de Barthélemy – Passion de Matthieu – Passion de Simon et Jude – Prédication de Barthélemy dans la ville de l’Oasis et martyre de Bathélemy – Actes de Matthieu dans la ville de Kahnat et martyre de Matthieu en Parthie – Prédication de Jacques fils de Zébédée et martyre de Jacques fils de Zébédée – Martyre de Luc.

Visions et révélations : Première Apocalypse apocryphe de Jean – Apocalypse de Thomas – Oracles sibyllins. Lettres : Lettre de Paul aux Laodicéens – Lettre de Jésus-Christ sur le dimanche – Lettre de Lentulus – Épître du pseudo-Tite. Roman pseudo-clémentin : Homélies – Reconnaissances.

La bibliothèque de Qumrân

 Après bien des tribulations, les manuscrits de la mer Morte font l’objet d’une traduction en français publiée aux éditions du Cerf depuis 2008 au sein de la collection La bibliothèque de Qumrân.

Composée de neuf volumes, la « Bibliothèque de Qumrân » a l’ambition d’offrir à tous un accès à des textes difficiles surgis d’un lointain passé et qui jettent une lumière renouvelée sur les racines de la culture occidentale. Avec cette publication, on disposera de la totalité des quelque neuf cents manuscrits exhumés de onze grottes environnant le site de Qumrân. Les divers écrits sont classés thématiquement, en suivant l’ordre des livres de la Bible hébraïque.

La Bibliothèque de Qumrân, 1  Torah – Genèse, édition bilingue des manuscrits à l’initiative d’André Paul, dirigée par Katell Berthelot, Thierry Legrand et André Paul ; textes, traductions, introductions et notes par une équipe internationale de chercheurs francophones. Cerf, 2008. Tables des matières.

La Bibliothèque de Qumrân, 2 Torah — Exode — Lévitique — Nombres, édition et traduction des manuscrits Hébreux araméens et Grecs sous la direction de K. Berthelot et Th. Legrand. Cerf, 2010. Tables des matières.

La Bibliothèque de Qumrân, 3A Torah – Deutéronome et Pentateuque dans son ensemble. Cerf, 2014.

Dans ma bibliothèque personnelle

Évangiles apocryphes, réunis et présentés par France Quéré. Paris : Ed. du Seuil, 1983.

Les évangiles de l’ombre : apocryphes du Nouveau Testament, présentation et notices de Charles Mopsik. Paris : Lieu commun, 1983.

J. R .Porter. La Bible oubliée : apocryphes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Paris : Albin Michel, 2004. Comporte des extraits d’apocryphes.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

2 réflexions au sujet de « Apocryphes bibliques : petite webographie »

  1. Bonjour,

    concernant l’introduction, vous devriez reprendre l’explication de wikipedia sur la ≠ entre « Apocryphe du Nouveau Testament » et « Littérature apocryphe chrétienne ».

    Cette histoire d’araignée ne me dit absolument rien du tout. Peut-être dans la compilation J ? mais il ne semble pas me souvenir.

    En ligne vous pourrez aussi trouver les éditions de Fabricius, « codex apocryphus novi testamenti » contenant notamment les Virtutes Apostolorum, un ensemble de récit sur la vie des apôtres. Attention il y a une édition de 1703 et une autre de 1743, avec plusieurs volumes à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *