Théosophie en ligne : petite webographie sur la Société théosophique

Il n’y pas de religion supérieure à la vérité.

Devise de la Société de Théosophie.

A l’occasion de mon panorama bibliographique sur les Yoga Sutras voici un peu plus de deux ans, j’avais pu constater le rôle joué par la Société théosophique dans leur diffusion en Occident. Cela m’a amené à effectuer une recherche sur la théosophie et les textes théosophiques disponibles en ligne. En voici le résultat provisoire, sachant que je me concentre ici sur la Société de théosophie, ce que René Guénon qui en fut l’adversaire désigna par le terme « théosophisme » pour éviter toute confusion entre la théosophie antique.

De plus, le terme « théosophie » a pu être utilisé pour désigner certains enseignements de mouvements occultistes et ésotériques antérieurs à la Société théosophique, comme le martinisme et le rosicrucisme qui ont leur origines au XVIe (Jacob Boehme) et au XVIIe siècle (Les Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz). Ces sociétés secrètes ont été fort actives de la fin du  XVIIIe (Louis-Claude de Saint-Martin) au début du XXe siècle (Papus) et cela peut parfois être cause de confusion dans la recherche de documents, surtout s’ils datent de la fin du XIXe  ou XXe  du début du siècle (cf. exemple plus loin), période de croissance de la Société théosophique. Je les laisserai pour l’instant de côté, sauf quand elles interfèrent avec la ST, notamment lors de polémiques. Pour en savoir plus sur ces traditions toujours vivaces, je vous renvoie aux sites de l’Ordre Martiniste Traditionnel (O.M.T.) et de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (A.M.O.R.C.).

Vous trouverez ci-dessous les rubrique suivantes

Sites principaux

Histoire de la Société théosophique

Débuts de la Société théosophique

Figures de la théosophie

Théosophie et socialisme

Polémiques et adversaires

Bibliothèque numérique

Périodiques

Glossaires

Ouvrages

Une dernière précision qui devrait être superflue, mais sait-on jamais :  si je comprends parfaitement le noble projet exprimé par la devise de la Société de Théosophie,  je ne suis pas théosophe. Je ne fais donc pas de prosélytisme : je m’informe, c’est tout…

Dernière mise à jour : 12 juillet 2017.

Sites principaux

Sites anglophones

The Theosophical Society 

Universal Theosophy

Blavatsky Study Center > Blavatsky Library

Canadian Theosophical Association > Ressources en anglais

Association Théosophique Canadienne > Livres en français

Sites francophones

Editions Adyar

Société théosophique – Théosophie Adyar

Théosophie.fr – Loge Unie des Théosophes > Livres et articles

Théosophie.net > Livres numérisés

Autres sites

Teosofija v sloveniji > Livres en français

HPB (russe)    > Livres en français

> Livres en anglais

Theosofische Vereniging in Nederland

Histoire de la Société théosophique

Sur les débuts de la Société théosophique

Henry Steel Olcott, le premier président de la Société théosophique, est aussi son premier historien. Dans son Histoire authentique de la Société Théosophique (titre original : Old diary leaves) paru en 3 volumes en France entre 1907 et 1909. il raconte les origines et les premières années de la Société théosophique, et notamment sa fondation en 1875.

Humanisme : le Contrat social consacre deux articles à l’histoire de la ST les 7 et 15 septembre 2009.

Sur le premier demi-siècle de la ST en France, voir la thèse soutenue par Marie-José Delalande.

Le mouvement théosophique en France 1876-1921. Université du Maine, 2007. Thèse de doctorat d’histoire.

Le mouvement théosophique en France, 1876-1921. Paris : Éditions Adyar, 2010. Présentation.
Figures de la théosophie

Certaines de ces personnes sont présentés sur le site de la Société de théosophie et sur celui des éditions Adyar. Vous trouverez principalement ci-dessous des liens vers Wikipedia et Gallica.

L’inspiratrice

Helena Petrovna Blavatsky > Livres  sur Gallica | Europeana

Deux des principaux fondateurs

Henry Steel Olcott

William Quan Judge

La principale propagandiste

Annie Besant > Livres sur Gallica | Europeana

Quelques membres éminents

Charles Webster Leadbeater > Livres sur Gallica

Alfred Percy Sinnett

Curuppumullage Jinarajadasa

Nilakanta Sri Ram

Deux dissidents

Rudolf Steiner

Juddu Krishnamurti >  Site et vidéos consacrés à Krishnamurti

Théosophie et socialisme

Le rapprochement entre socialisme et théosophie peut surprendre aujourd’hui. Pourtant l’histoire de Société théosophique en ses débuts a été marqué par différentes personnalités issues du socialisme, et en premier lieu Annie Besant qui devait devenir sa principale propagandiste.

Andrée Buisine. « Annie Besant, socialiste et mystique ». Esoterisme et socialisme, actes du Xe colloque international, les 10 et 11décembre 1994, dans le cadre de l’Ecole pratique des hautes études, Politica hermetica, n° 9, 1995, p. 32-43.

En France même, l’implantation de la ST a pu bénéficier du soutien de certains socialistes réunis autour de la Revue socialiste, comme Louis Dramard (1848-1888), Benoît Malon (1841-1893) ou Arthur Arnould (1833-1895).

Denis Andro. « L’utopie théosophique. Autour des socialistes des débuts de la Société théosophique en France ». Cahiers Charles Fourier, n° 22, 2011.

Denis Andro. « De la Revue socialiste à l’occultisme théosophique : présentation d’un texte de 1887 de Louis Dramard ». EzoCult, le Webzine d’Hermès, 3 octobre 2009.

Polémiques et adversaires
L’hostilité des adeptes de l’occultisme et de l’ésotérisme

Papus. L’Affaire de la Société théosophique. Paris, 1891.

Sur sa rupture avec la Société théosophique.

Louis Gastin. Comment on entre dans la Société théosophique, comment on en sort : contribution à l’histoire de la S.T. Précisions relatives à sa doctrine et à son pseudo-libéralisme. Avec une lettre de M. Albert Jounet. Marseille, Bibliothèque hermétique du Sud-Est (impr. de Viano et Solé), 1919.

Quelques bribes d’information sur cet astrologue spirites.

René Guénon. Le théosophisme, histoire d’une pseudo-religion, Paris ; Nouvelle Librairie Nationale, 1921. Voir la 2e édition de 1928 avec un recueil d’article en appendice.

Présentation de l’ouvrage sur Wikipedia.

S’inspire de l’ouvrage de Sergueï Vsevolod Solovioff, A Modern Priestess of Isis.

Critique de ses arguments sur un site favorable à Helena Petrovna Blavatsky.

L’hostilité de l’Eglise catholique

Léonce de Grandmaison.

Théosophes et théosophie. Le Lotus bleu. 1905.

Voir aussi cet ouvrage anonyme publié en réponse par une théosophe catholique  : La Compagnie de Jésus et la théosophie : réponse d’une catholique aux « Études » (articles du R.P. de Grand-maison). L. Bodin, 1905

La Nouvelle Théosophie. 1914-1915

La Théosophie et l’Anthroposophie. Gabriel Beauchesne, 1939. Reprend les 2 articles précédents

Th. Mainage. Les principes de la théosophie. Edition de la Revue des Jeunes, 1922.

Les affaires Krishnamurti

En 1909, Annie Besant et Charles Webster Leadbeater présentent le jeune Juddu Krishnamurti comme l’instructeur du monde, le Lord Maitreya attendu par les théosophes. Cela entraîne au cours des années suivantes de nombreuses dissensions et schismes au sein de la Société théosophique et un procès intenté à Annie Besant par le père de Juddu Krishnamurti pour récupérer la garde de ses fils. Avec une certaine malice, René Guénon s’en fait l’écho dans Le théosophisme, histoire d’une pseudo-religion, au chapitre XXI intitulé « Les tribulation d’Alcyone », du nom dont l’enfant-messie avait été affublé par ses parrains théosophes.

En août 1929, Juddu Krishnamurti décide de dissoudre l’Ordre de l’Étoile du Matin, organisation mondiale établie en 1913, pour le soutenir. Il rompt ainsi avec la ST.

Bibliothèque numérique

Périodiques

L’IAPSOP (International Association for Preservation of Spiritualist and Occultist Periodicals) propose en ligne de nombreux périodiques, essentiellement anglo-saxons, dont certains liés à la Société théosophique.

Glossaires

Le glossaire disponible sur le site de la Loge Unie des Théosophes résulte de la fusion des deux glossaires existants à la fin de deux livres de H.P. Blavatsky, La Clef de la Théosophie et La Voix du Silence.

Un Glossaire théosophique, ouvrage posthume d’Helena Petrovna Blavatsky, est paru en 1892. C’est une source importante d’Esopedia. Encyclopédie ésotérique. Il est toujours édité par par les éditions Adyar et une édition en ligne gratuite est disponible sur le site de la Loge Misraim.

Par contre, le Glossaire raisonné de la théosophie, du gnosticisme et de l’ésotérisme publié par Ernest Dubosc, alias Jean Darlès en 1910 n’émane pas de la Société théosophique, son auteur étant un collaborateur de Papus.

Principaux ouvrages

Les éditions Adyar portent le nom de la localité indienne près de Chennai (Madras) où la Société théosophique a établi son siège à la fin du XIXe siècle. Elles ont pour objet de faire connaître l’enseignement théosophique et vous trouverez notamment sur leur site tous les ouvrages publiés actuellement disponibles auprès de cet éditeur ou en librairie.

Plusieurs sites théosophiques signalés plus haut ainsi que d’autres spécialisées dans l’ésotérisme – Loge Misraïm ; Girolle – et des bibliothèques numériques généralistes – Gallica – vous offrent la possibilité de lire en ligne la plupart des grands classiques de cette école de pensée, et notamment ceux traduits en français.

Les ouvrages de la Société théosophique ont été publiées en France dès la fin du XIXe siècle par la Société théosophique Hermès, puis chez plusieurs éditeurs dont j’avoue avoir du mal à déterminer s’ils sont liés ou concurrents : les Editions théosophiques ; les Publications théosophiques, notamment au sein de la collection  Bibliothèque théosophique ; La Famille théosophique. Vous trouverez les principaux ouvrages en français classés par auteurs sur Théosophie.net.

Cependant, au XXe siècle, la plupart des ouvrages théosophiques comportaient dans leurs pages finales une étude graduée de l’enseignement théosophique, sorte de catalogue systématique en trois rubriques :

ouvrages élémentaires

ouvrages d’instruction générale

ouvrages d’instruction spéciale

ouvrages d’ordre éthique

C’est ce classement que je reprends ci-dessous.

Etude graduée de l’enseignement théosophique
Ouvrages élémentaires.

Annie Besant.

Introduction à la théosophie

Les lois fondamentales de la théosophie : conférences d’Adyar 1910 – 1911

Pourquoi je suis devenue théosophe – 1911

Théophile Pascal

La théosophie en quelques chapitres – 1900

La sagesse antique à travers les âges – 1903

A.B.C. de la théosophie – 1906

Conférences théosophiques – 1901

D. A. Courmes

Questionnaire théosophique

Arnould

Les croyances fondamentales du bouddhisme

Aimée Bleui

A ceux qui souffrent

Curuppumullage Jinarajadasa

Les principes de la théosophie

Ouvrages d’instruction générale

J.C. Chatterji

La philosophie ésotérique de l’Inde – 4ème édition – 1930

Annie Besant

La sagesse antique – 1905

Problèmes de sociologie – 1919

Alfred Percy Sinnett

Le bouddhisme ésotérique – 3ème édition – 1923

Le développement de l’âme – 1902

Ouvrages d’instruction spéciale.

Annie Besant

Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde – 1907

Le christianisme ésotérique – 1903

Etude sur la Conscience – 2ème édition – 1918

La vie occulte de l’Homme – 1914

La mort et l’au-delà – 1904

L »avenir imminent – 1912

Réincarnation – 3ème édition – 1904

L’homme et ses corps – 2ème édition – 1902Les Maîtres – 1917

Le pouvoir de la pensée – 2ème édition – 1907

H.P. Blavatsky et les Maîtres de la Sagesse – 1908

L’évolution de la vie et de la forme – 1917

Karma

Le Dharma – 1922

Le Monde de Demain.

Mélanges Théosophiques (suite au Monde de Demain)

Les Maîtres et la Société Théosophique

La construction de l’Univers — Yoga — Symbolisme – 1893

Le Soi et ses enveloppes

Charles Webster Leadbeater

Le Plan Astral – 2ème édition – 1906

Le Plan Mental – 2ème édition – 1917

Les Aides Invisibles – 1902

Le Credo chrétien.

Léon Revel

Vers la fraternité des religions par l’unité de la pensée ésotérique.

Helena Petrovna Blavatsky

La doctrine secrète – 2ème édition – 1906 – Tome 1

La doctrine secrète – 2ème édition – 1907 – Tomes 2 & 3

La doctrine secrète – 3ème édition – 1925 – Tome 4

Isis dévoilée – 1913 – Tome 1

Isis dévoilée – 1919 – Tome 2

Isis dévoilée – 1920 – Tome 3

Isis dévoilée – 1921 – Tome 4

Premiers pas sur le chemin de l’occultisme – 2ème édition – 1923

Théophile Pascal

Essai sur l’évolution humaine

Les Lois de la destinée – 1904

Ouvrages d’ordre éthique

Constance Wachtmeister

La Théosophie pratiquée journellement

Annie Besant

Les trois sentiers conduisant à l’union divine – 1902

Vers l’Initiation – 5ème édition – 1912

Vers le Temple – 2ème édition – 1906

Le sentier du disciple

La doctrine du Cœur – 1901

Helena Petrovna Blavatsky

La voix du silence

La Lumière sur le Sentier, transcrit par Mabel C.ollins

La Bhagavad Gîta

Voir aussi de William Quan Judge, Notes sur la Bhagavat Gita

Neuf Upanishads

Sur le Seuil


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *