Louis Jouvet ou le théâtre incarné

En remettant un peu d’ordre dans ma bibliothèque, j’ai retrouvé un exemplaire d’Écoute, mon ami de Louis Jouvet, illustré par Christian Bérard. Du coup, je Jouvet-Ecoute-mon-amime suis dit que ce serait bien de consacrer une petite chronique à ce très grand acteur et metteur en scène, dont l’héritage reste toujours vivant. Je ne m’appesantirai ici sur sa biographie – voir à ce propos ici ou et aussi l’ouvrage Jean-Marc Loubier, Louis Jouvet, le patron, édition augmentée et corrigée, (Ramsay, 2001) – et j’insisterai plutôt sur les ressources documentaires existant sur son travail et sa réflexion d’homme de théâtre.

Témoignages sur le théâtre et le comédien

De son vivant, Louis Jouvet a publié des articles et donné des conférences et autres causeries sur le théâtre et le métier de comédien. Parmi celles-ci, la conférences des Annales (il s’agit des Annales politiques et littéraires) du 19 décembre 1947 sur Dom Juan.

Il se veut plus un témoin plus qu’un théoricien, mais publie malgré tout un ouvrage intitulé Réflexions du comédien. (Ed. de la Nouvelle Revue Critique, 1938). Celui-ci fait l’objet d’une réédition à Rio de Janeiro en 1941, lors de la tournée de Jouvet en Amérique du Sud et paraît de nouveau à Paris à la Librairie théâtrale en 1952, un an après sa mort.

Peu après sa mort paraissent chez Flammarion les trois ouvrages suivants, qui regroupent un certain  de réflexions de Jouvet et qui ont fait l’objet de plusieurs rééditions :

1951 –  Témoignages sur le théâtre. Dernière édition 2009.

1952 – Écoute, mon ami. Dernière édition 2001.

1954 – Le comédien désincarné. Dernière éd. 2013. Préf. F. Luchini.

Des extraits de ses cours donnés au Conservatoire de 1939-1940 sont publiés chez Gallimard en 1965 sous le titre Molière et la comédie classique, réédité en 1998.

De cet ouvrage a été tiré Elvire Jouvet 40. Sept leçons de L. J. à Claudia sur la 2e scène d’Elvire du Dom Juan de Molière, spectacle conçu par Brigitte Jaques et créé le 8 janvier 1986 au Théâtre national de Strasbourg. Le texte en a été publé en 1986 chez BEBA éditeur, puis en 1992 chez Solin. Quant au spectacle lui-même, Benoît Jacquot en a fait un film que vous pouvez voir en ligne en entier  ou divisé en sept leçons.

La Claudia de ces leçons sur Elvire, Paula Dehelly, et une proche collaboratrice de Jouvet, Marthe Herlin-Besson, ont été retrouvées par Benoît Jacquot qui a filmé leurs témoignages et y a joint des interviews d’Antoine Vitez et Giorgio Strehler dans La Scène Jouvet (1987), hommage à l’apport de Jouvet dans le travail de l’acteur.

Ève Mascarau, a publié sous le titre de  Louis Jouvet (Actes Sud Papiers, 2013) une sélection de notes personnelles, d’articles, de conférences, d’aphorismes de cet homme de théâtre complet.

Jouvet au théâtre

Ecouter L’Ecole des femmes de Molière

 

Jouvet au cinéma

Drôle de drame de Marcel Carné (1937) : le dialogue de Louis Jouvet et Michel Simon

Bizarre, bizarre, ces deux monstres sacrés.

Entrée des artistes de Marc Allégret (1938) :
Défense de la vocation théâtrale aux philistins

Le monologue final

Hôtel du Nord de Marcel Carné (1938)

Jouvet, Carné, Prévert…

… et Arletty en plus…

Un revenant de Christian-Jaque (1946)

Dans plusieurs films, Louis Jouvet joue des rôles liés au théâtre : vieil acteur sur le retour (La fin du jour), professeur d’art dramatique (Entrée des artistes), ou, comme ici, metteur en scène.

Knock de Guy Lefranc (1951)

Louis Jouvet a joué en 1923  le rôle principal de la pièce de Jules Romains dont il a assuré la mise en scène. Dix ans plus tard, il reprend ce rôle dans le film de Roger Goupillières. Le rôle du pharmacien était assuré par Robert Le Vigan, remarquable acteur qui a malheureusement assez mal tourné du temps de la Collaboration. Est-ce la raison pour laquelle Guy Lefranc a réalisé un nouveau film ? C’est ce dernier qui passe généralement à la télévision, la version de 1933  étant bien oubliée.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *