Un peu de pomologie

Ce dimanche 9 octobre avait lieu la 30e exposition de  fruits annuelle des Croqueurs de pommes de Touraine. Il s’agit d’une des 64 associations regroupées au sein des Croqueurs de pommes fondés en 1978 par Jean-Louis Choisel pour sauvegarder les variétés fruitières régionales en voie de disparition. Ceci m’incite à vous proposer quelques références bibliographiques sur la pomologie, cette science non seulement des pommes, mais de tous les fruits cultivés.

Explorons d’abord le site de l’association. Vous y vous trouverez notamment :

une initiation à la pomologie

des publications :

le bulletin de l’association qui comporte 5 numéros annuels

les almanachs annuels

les brochures techniques sur la taille, la greffe, les maladies et ravageuses

les Carnets du Croqueur sur le poirier, le châtaignier, le prunier, la vigne, le pommier, le cerisier ou le cognassier

les Cahiers régionaux sur les fruits des différents terroirs de France

la planche de la semaine

des bibliographies sur les différents fruits : abricotamandecerisechâtaigne – figuefruits rougesnoisettenoixolivepêchepoirepommeprune

Il peut être aussi intéressant de visiter aussi les sites des associations locales.  C’est ainsi que celle de Touraine donne par exemple des descriptions des différentes variés fruitières de la région ainsi que des avis de recherches de variétés disparues.

Ces derniers s’appuient sur le Dictionnaire de Pomologie d’André Leroy. Si une édition récente est disponible dans la boutique des Croqueurs, cet ouvrage en 6 volumes paru initialement entre 1867 et 1879 est également accessible sur Gallica :

Poires

1867 – Tome 1 : A à C

1869 – Tome 2 : D à Z

Pommes

1873 – Tome 3 : A à L

1873 – Tome 4 : M à Z

Fruit à noyaux

1877 – Tome 5 : Abricots – Cerises

1879 – Tome 6 : Pêches (brugnons, nectarines, pavies)

Et puisqu’il est question d’ouvrages anciens de pomologie accessibles en ligne, en voici quelques uns dans l’ordre chronologique :

Johan Herman Knoop. Pomologie, ou Description des meilleures sortes de pommes et de poires que l’on estime et cultive le plus, soit aux Pays, soit Allemagne, en France, en Angleterre, etc. 1771.

Voir les aussi éditions de 1760 et 1766 en allemand.

Augustin Sageret. Pomologie physiologique , ou Traité du perfectionnement de la fructification, avec recherches et expériences… suivies de plusieurs Mémoires relatifs à la taille des arbres à fruit, à la marche de la sève, à la formation des hybrides et des variétés, etc. 1830.

Pierre Antoine Poiteau. Pomologie française. Recueil des plus beaux fruits cultivés en France. 1845. 4 vol.

Jules Liron d’Airoles. Notice pomologique: Description succincte de quelques fruits inédits, nouveaux ou très-peu répandus, avec figures des fruits décrits. 2éd. 1855.

Pomologie de la France ou Histoire et description de tous les fruits cultivés en France et admis par le congrès pomologique. 1863-1865. 3 vol.

Alphonse Mas. Pomologie générale. 1872-1883. 12 vol.

Le volume 10 de cet ouvrage manque sur Gallica, mais on peut le trouver sur Pomologie.com.

L’édition française de l’ouvrage, celui de Johan Herman Knoop, est accessible sur Hortalia, la bibliothèque numérique de la Société nationale d’horticulture de France (SNHF), où vous trouverez notamment, en utilisant les mots-sujets mis à votre disposition pour faciliter la recherche peches-plates-de-chine :

des ouvrages anciens sur les vergers, les arbres fruitiers, etc..

des revues (Journal de la SNHF ; L’Horticulteur français ; L’Horticulteur universel ; Revue horticole)

des gravures extraites de la Revue horticole représentant des fruits comme les pêches Peen-Tao ou plates de Chine ci-contre…

Je termine provisoirement ici cet aperçu pomologique qui fera sans doute l’objet de mises à jour ultérieures.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *