L’OuBaPo et la bande dessinée sous contrainte

Dernière mise à jour : 11 avril 2016.

 L’OuBaPo est à la bande dessinée ce que l’OuLiPo est à la littérature : il s’agit pour ses membres de créer des bandes dessinées sous contrainte artistique volontaire. Fondé en 1992 au sein de l’Ou-X-Po et très lié à la fameuse maison d’édition L’Association, cet Ouvroir de Bande dessinée Potentielle est composé de François Ayroles, Anne Baraou, Gilles Ciment, Jochen Gerner, Thierry Groensteen, Étienne Lécroart, Killoffer, Jean-Christophe Menu et Lewis Trondheim.

Il convient d’y ajouter les oubapiens américains Tom Hart, Jason Little et Matt Madden, qui ont créé le site OuBaPo – America, quelques oubapiens suisses (Alex Baladi, Ibn El Rabin, Andréas Kündig) et un oubapien ibérique (Sergio Garcia).

D’autres auteurs, sans faire formellement partie de l’OuBaPo, ont collaboré aux OuPus ou publié des livres « oubapiens » : Alex Baladi, Stanislas Barthélémy, Denis Bourdaud, Philippe Coudray, Emmanuel Guibert, Matt Konture, Andréas Kündig, Axel Renaux, Vincent Sardon, Joann Sfar, Tanitoc, Jean-Michel Thiriet.

Cependant l’utilisation de contraintes dans la création de bandes dessinées s’étend au-delà de l’OuBapo « officielle », puisque nous pouvons la retrouver notamment chez Marc-Antoine Mathieu (cf. chronique) ou chez Luc et François Shuiten avec la construction en palindrome de NogegoN (cf. Wikipedia). András Tóth, dans L’hyperbédé et la métabédé. Interactivité et jeux avec le médium en bande dessinée, donne d’autres exemple de contraintes dans des bandes dessinées non-oubapienne : Schuiten et Peeters avec le Catalogue du musée Desombres, Christin et Bilal dans Los Angeles, Cosey avec Saigon – Hanoi… Plus loin dans le temps, il faudrait citer Gustave Verbeek et son Upside-down (cf. Sunday Press et Fric Frac Club).


Sur les auteurs oubapiens

Outre leurs sites, voir pour certains leur notice dans Wikipedia.

Voir aussi les les interviews de François Ayroles et de Killofer sur le site du9, l’autre bande dessinée.

Sur Matt Madden, voir le site son entretien avec Xavier Guibert (en français / en anglais) et la brève sur ses 99 way of tell a story : exercices in style.


Sur l’OuBaPo

Un article sur Wikipedia

Un article de Phylacterium

Un article sur le blog de la libraire d’images Contrebandes

Un dossier de Neuvième art 2.0

Les jeudis de l’Oulipo – Oubaposhow François Ayroles, Alex Baladi, Andréas Kündig, Etienne Lécroart, Matt Madden. Conférence du é( avril 2013


Sur les contraintes oubapiennes

Thierry Groensteen, « Un premier bouquet de contraintes » in OuBaPo, Oupus 1, L’Association, 1996. L’auteur y fait notamment une distinction entre

contraintes génératrices à l’origine de bandes dessinées originales : restriction iconique, restriction plastique, restriction énonciative (ex. : bandes dessinées muettes), itération iconique, itération iconique partielle, pluri-lecturabilité, réversibilité, recouvrement, consécution aléatoire, distribution réglée, ordonnancement géométrique

contraintes transformatrices intervenant sur des bandes dessinées déjà existantes : substitution, S+7, expansion, réduction, recadrage, réinterprétation graphique, hybridation

Une bibliographie sur Fatrazie.

Quelques bédés oubapiennes produites lors des rencontres de Bastia de 2003.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

3 réflexions au sujet de « L’OuBaPo et la bande dessinée sous contrainte »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *