Bizarre, revue littéraire et artistique

En 2009 Jean-Marie Lhôte a fait paraître chez Berg International une Anthologie de textes et de dessins extraits de la revue Bizarre (1953-1968). Je l’ai alors pacourue avec délice.

Sur cette publication inspirée des surréalistes et autres excentriques, je vous invite à lire la présentation qui en est faite dans le Cabinet de curiosités.

Vous trouverez une bibliographie exhaustive de tous les numéros sur l’Alamblog. Une liste complète, à des fins plus mercantiles, en est également donnée sur Art World Books.

Une bonne partie de ces fascicules ont un thème. Par exemple, dans le numéro 4 présenté par Raymond Queneau, Les hétéroclites et les fous litteraires (voir le sommaire).

Plus surprenant, le numéro 21-22,  A-t-on LU Rimbaud ? daté du 4e trimestre 1961. Dans le premier tirage de cette étude sur Rimbaud, le nom de l’auteur est caché et simplement indiqué par ses initiales : R.F. Une deuxième édition sort quelques mois plus tard avec son nom : René Faurisson. Ce dernier est alors un obscur professeur de lycée. Il ne devait gagner sa sinistre réputation de négationniste que 18 ans plus tard. Mais son travail sur le poète aux semelles de vent est déjà un  cas de révisionnisme en histoire littéraire, car il attribue au sonnet « Voyelles », un sens érotique (voir la table des matières). Sa thèse fera grand bruit et le numéro 23 de Bizarre, paru le  2e  trimestre 1962, sera consacré à L’affaire Rimbaud.

Mais oublions ce triste individu pour nous intéresser aux numéros consacrés à la littérature populaire (Tarzan, Gaston Leroux), aux précurseurs du surréalisme (et de l’Oulipo) comme Raymond Roussel, aux dessinateurs (Chaval, qui fait l’objet des numéros 38 et 41, Grandville) et tant d’autres que je vous laisse découvrir.

NB : Ne pas confondre cette revue avec le magazine érotique Bizarre publié de 1946 à 1959 par John Alexander Scott Coutts, alias John Willie …


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *