Archives par mot-clé : Commune de Paris

La Commune de Paris vue par deux Versaillais et un Communard

Les éditions Laville viennent de publier ce 24 mai, juste pour le 141e anniversaire de la Semaine sanglante, deux ouvrages sur la Commune de 1871 :

1871, la Commune de Paris : les Versaillais qui réunit les témoignages de deux Versaillais : Histoire complète de la révolution de Paris en 1871 par Laurent Martin, dont la 1ère édition est parue dès 1871 chez Duquesne, et Souvenirs d’un Versaillais pendant le second siège de Paris par Victor de Compiègne, publiés pour la première fois chez Plon en 1876 dans Voyages, chasses et guerres.

1871, la Commune de Paris : les insurgés : souvenirs d’un insurgé par Paul Martine, normalien agrégé d’histoire et communard dont les souvenirs ont édité pour la première fois en 1971 chez Perrin.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Journaux satiriques et caricatures de la guerre franco-prussienne (1870-1871) et de la Commune de Paris

Pour servir de suite à mon billet sur les journaux de la Commune, voici un lien vers des journaux satiriques actifs pendant la guerre franco-prussienne et la Commune et faisant partie des collections numérisées de la bibliothèque universitaire de Heidelberg, site précieux sur lequel je reviendrai bientôt.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les journaux de la Commune de Paris

En lisant l’excellent  ouvrage que Xavier Noël a consacré à Paschal Grousset (Les Impressions Nouvelles, 2010) et plus spécialement le chapitre consacré à son action politique pendant la Commune, je remarque que la presse parisienne a connu entre la mi-mars et la fin-mai 1871 une grande floraison de titres éphémères, bientôt balayés par la réaction versaillaise. Je me suis donc mis en quête de documents sur le sujet et voici ce que j’ai trouvé. Comme toujours, cela reste à compléter…

S’informer sur les journaux de la Commune de Paris

Un article de Wikipédia assez détaillé

Jules Lemonnyer. Les journaux de Paris pendant la Commune : revue bibliographique complète de la presse parisienne du 19 mars au 27 mai… Paris : Jules Lemonnyer, 1871. Accessible sur Gallica. Cet ouvrage donne pour chaque titre présenté le nom de ses principaux rédacteurs, le nombre de numéros et la période de parution, et, selon les titres, des détails plus ou moins nombreux sur la vie, souvent éphémère ces publications. Les titres y sont classés par ordre alphabétique.

Maxime Jourdan, Le Cri du Peuple, Paris, L’Harmattan, 2005. Sur l’un des plus fameux journal communard, celui de Jules Vallès. Critique de cet ouvrage dans l’article d’Odile Krakovitch, « Maxime Jourdan, Le Cri du Peuple… », Revue d’histoire du XIXe siècle , 34 | 2007, en ligne. Voir aussi sur ce même périodique l’article qui lui est consacré dans Wikipédia.

Lire les journaux de la Commune de Paris en ligne

Journal des journaux de la Commune : tableau résumé de la presse quotidienne, du 19 mars au 24 mai 1871, lois, décrets, proclamations, rapports et informations militaires, séances de la Commune, etc., reproduits d’après le « Journal officiel » de Paris, extraits des autres journaux organes ou défenseurs de la Commune…. Paris : Garnier frères, 1872. 2 tomes accessible sur Gallica. Le titre est suffisamment parlant : il s’agit d’une anthologie d’extraits de journaux donnés dans l’ordre chronologiques.

Journal officiel de la Commune. Accessible sur Gallica et Les classiques en sciences sociales, ainsi que sur le site de l’association Smolny pour quelques numéros. Voici ce qu’il en est dit dans Wikipédia :

Cette édition va du no 79, daté du 20 mars au no 144 daté du 24 mai. Le 30 mars, au lieu du no 89, parut un no 1 du Journal officiel de la Commune de Paris, mais ce titre fut abandonné dès le lendemain pour l’ancien, et il ne fut pas repris. Ce journal avait deux éditions : une édition grand format, le matin, vendue 15 centimes, et une « Petite édition du soir », datée du lendemain, dans laquelle on trouvait l’essentiel de celui du matin. Cette édition à 5 centimes était celle que lisait le peuple de Paris. Après la Semaine Sanglante, afin que les bourgeois versaillais puissent connaître le nom de tous les Communards « officiels », un éditeur de Paris, Victor Bunel réimprima le Journal officiel. Ce fut un grand succès de librairie. Le Journal Officiel se découpe en deux parties : une « partie officielle » qui publie les décrets de la Commune, , et une partie « non officielle », beaucoup plus longue où l’on pouvait lire les Nouvelles de Paris et de la province, des « Nouvelles étrangères », des articles nécrologiques, des études d’intérêt général. Cette partie donne aussi les comptes rendus des séances officielles du Conseil de la Commune.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts