Archives par mot-clé : Touraine

Des assassins nommés Ronsard : un fait divers de 1573

En feuilletant Adorable Touraine de Roland Engerand, j’ai pu lire ceci concernant un cousin du poète Ronsard ;

Philippe de Ronsard [était] l’un des cent gentilshommes du Roi et -titre moins flatteur – le père de ces deux futurs assassins de la Desinière, dont André Hallays, dans son En flânant à travers la Touraine, a retracé le geste sanglant.

Ai-je bien lu ? Des assassins chez les Ronsard ? Hélas, oui, et ayant trouvé en ligne sur Gallica toute la série des En flânant écrits par le critique littéraire et artistique André Hallays ,  je découvre dans celui consacré à la la Touraine et à l’Anjou un fait divers bien sordide et bien sanglant advenu le 14 avril 1573 à la Denisière, manoir situé à un quart d’heure de la Poissonnière où naquit le poète, et ce sont bien quatre membres de la famille Ronsard qui y furent impliqués. Mais lisez plutôt…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

L’atlas des paysages d’Indre-et-Loire

Sur le site de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) du Centre-Val de Loire, j’ai trouvé, parmi les atlas des paysages disponibles, celui concernant l’Indre-et-loire, département où je vis depuis bientôt un quart de siècle. A propos, qu’est-ce qu’un atlas des paysages ?

Comme le format zip utilisé ne rend pas la consultation aisée, multipliant les étapes pour accéder aux documents, j’ai cherché sur internet des accès un peu plus direct. Vous les trouverez ci-dessous. Continuer la lecture de L’atlas des paysages d’Indre-et-Loire

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Dictionnaire des scientifiques de Touraine, le Docteur Georget et les monomanes de Géricault

Dans le fort intéressant Dictionnaire des scientifiques de Touraine publié par l’Académie de Touraine aux Presses de l’université François Rabelais, j’ai lu aujourd’hui la notice consacrée à au médecin aliéniste Étienne-Jean Georget (1795-1828), auteur de plusieurs ouvrages sur la folie. Il commanda au peintre Géricault une série de toiles représentant des monomanes alors qu’il exerçait à la Salpêtrière (plus d’infos) et si je vous en parle ce soir, c’est tout bêtement parce qu’une rue de Tours porte son nom et que j’y vis.

Théodore Géricault. La Monomane de l’Envie. Musée des beaux arts de Lyon.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts