Archives de catégorie : Littérature et autres arts

Histoire de la bande-dessinée (1) Quelques pistes

J’ai un certain penchant pour la bande-dessinée. Encore cela ne veut-il pas dire grand chose, car ce type de documents peut aussi bien s’adapter à la fiction qu’au documentaire : voir les bédés-reportages de la revue XXI ou celles que j’ai présentées en sciences humaines et sociales. Bref, dire j’aime la bande-dessinée, c’est comme dire le cinéma, la littérature ou la peinture. Le terme recouvre trop de genres, trop de styles divers. Continuer la lecture de Histoire de la bande-dessinée (1) Quelques pistes

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Bande-dessinée et sciences humaines et sociales

Il est bien difficile parfois de faire accepter de « nouveaux » supports (mais la bande-dessinée est-elle nouvelle, elle qui remonte à Rodolphe Töpffer, voire au-delà…) dans des institutions aussi vénérables que nos bonnes bibliothèques universitaires. Ainsi en est-il de la liste ci-dessous que j’ai proposée  pour joindre à notre fonds de sciences humaines et sociales. Sans effet jusqu’à présent. Continuer la lecture de Bande-dessinée et sciences humaines et sociales

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Sic transit gloria mundi (1) Pigault-Lebrun

enfant-carnaval

 Je viens d’achever la lecture de L’enfant du carnaval, livre consacré par Stéphane Audeguy à Pigault-Lebrun. Saviez-vous que cet auteur aujourd’hui oublié fut très célèbre en son temps et qu’il eut, sur des écrivains comme Stendhal, Balzac ou Flaubert, une grande influence ? Non ? Et bien, pour tout dire, moi non plus, jusqu’à ces derniers jours. Continuer la lecture de Sic transit gloria mundi (1) Pigault-Lebrun

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Impressions d’Extrême-Orient et la renarde dans la littérature chinoise

Revues.org a récemment intégré  Impressions d’Extrême-Orient, revue qui n’existe que sous forme électronique et dont la vocation est

de contribuer à mieux faire connaître et apprécier les littératures d’Extrême-Orient en proposant des traductions inédites de textes littéraires issus des aires culturelles que notre équipe est en mesure de couvrir : Chine, Japon, Inde, Vietnam, Corée, Thaïlande. Elle s’efforcera également de tenir ses lecteurs au courant des travaux menés dans ce domaine par la jeune équipe Littératures d’Extrême-Orient, texte et traduction.

Continuer la lecture de Impressions d’Extrême-Orient et la renarde dans la littérature chinoise

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les Mille et un jours

Contes orientaux ou supercherie littéraire ?

Les Mille et un jours, contes persans paraissent en cinq volumes en 1710, 1711 et 1712. L’ouvrage se présente comme la traduction d’un manuscrit que l’orientaliste François Pétis de La Croix aurait reçu le « Dervis Moclès » (le derviche Fidèle), ce dernier ayant traduit et adapté en persan des récits indiens connus dans une version en langue turque, sous le titre d’al-Farage bada al-schidda. Le conte-cadre est l’histoire d’une princesse du Cachemire, Farrukhnaz, qui, à la suite d’un songe où elle a vu un cerf abandonner une biche dans un piège,

juge les hommes par ce cerf et est persuadée que ce sont tous des ingrats et des perfides.

Continuer la lecture de Les Mille et un jours

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Misanthropie littéraire. 2. Le Misanthrope de Juste Van Effen

 (Dernière mise à jour : 1er mars 2012)

Du périodique au livre

 Le Misanthrope est d’abord une feuille périodique à la manière du Spectateur d’Addison. Il parait  en 1711 et 1712 à La Haye. L’auteur en est Juste Van Effen (1684-1735), écrivain hollandais et polygraphe francophone dont la vie vous est résumée dans les notices ci-dessous. C’est sa première entreprise littéraire et elle eut alors un certain succès. Continuer la lecture de Misanthropie littéraire. 2. Le Misanthrope de Juste Van Effen

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Misanthropie littéraire. 1. Personnages et œuvres

Dernière mise à jour : 03/12/2011

Lorsque je commençais à rédiger cette chronique, je m’intéressais principalement à repérer les suites données à la pièce de Molière afin d’en trouver des versions en ligne. Cependant, j’ai rapidement compris que la célèbre comédie de notre répertoire ne pouvait être séparée du thème de la misanthropie dans la littérature. Continuer la lecture de Misanthropie littéraire. 1. Personnages et œuvres

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Autour de Gautier d’Agoty

J’ai fait allusion, dans un précédent billet, à la bibliothèque municipale d’Aix-en-Provence, où je découvris maintes merveilles.

C’est là que je vis pour la première fois la Myologie complète en couleur et grandeur naturelle du médecin et anatomiste Joseph-Guichard Du Verney (1648-1730). Cet ouvrage, paru en 1746,  est réputé pour les illustrations de Jacques Fabien Gautier d’Agoty (1716-1785) et notamment pour son Ange anatomique. Continuer la lecture de Autour de Gautier d’Agoty

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le langage des animaux, un conte européen

Voici trois contes, l’un français, le deuxième italien et le troisième allemand, qui pourraient bien n’en former qu’un.

  1. J’ai trouvé le premier sur le site de la bibliothèque électronique de Lisieux. Il s’intitule Le langage des bêtes et a été transcrit par Jean-Joseph-Bonaventure Fleury (1816-1894) dans Littérature orale de Basse-Normandie (Hague et Val-de-Saire) chez Maisonneuve et Cie en 1883, ouvrage accessible dans son intégralité sur Internet Archive.

  2. Par la suite, j’ai découvert qu’Italo Calvino avait lui-même retranscrit pour sa compilation de contes folkloriques du XIXe siècle, Fiabe italiane, un conte intitulé Il languaggio degli animali, traduit par Ugo Pratelli sur son excellent site consacré aux littératures latine, grecque… et italienne (un peu).

  3. Le commentaire que fait Fleury sur le premier conte m’a mis sur la piste de Die drei Sprachen, un conte des frères Grimm. Il est bien difficile d’en trouver une traduction française sur internet. Le texte original se trouve sur Wikisource et sur deux sites germanophones spécialisés dans le domaine du conte : Maerchen.com et 1000 Maerchen.

Je vous laisse lire ces trois contes et nous en reparlons plus loin. Continuer la lecture de Le langage des animaux, un conte européen

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le millionième document dans Gallica.

Le millionième document dans Gallica est Scènes de la vie de Bohème, d’Henry Murger, 1913, illustré par Alcide Robaudi. Pour en savoir plus voir le billet paru le 10 fécvrier dans le blog de Gallica.

A noter que Gallica a quelque peu changé sa présentation. Celle-ci est moins austère. Reste à voir si elle est plus pertinente.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts