Quel rapport entre C’était un rendez-vous de Claude Lelouch et L’Arche russe d’Alexandre Sokourov

C’est vrai ça, quel rapport peut-il y avoir entre C’était un rendez-vous de Claude Lelouche, un court-métrage de 9 minutes tourné en 1976…

… et L’Arche russe d’Alexandre Sokourov, un film de 96 minutes sorti en 2002 ?

Vous séchez ? Tous les deux sont composés d’un seul plan-séquence, une scène filmée dans la continuité d’une prise de vue unique. Si les plans-séquences ne sont pas rares depuis les années 1920, c’est presque toujours comme une partie du film. Ces deux exemples sont donc exceptionnels, mêmes s’ils semblent un peu plus fréquents parmi les courts-métrages. J’ajouterai que je vous les ai cités parce que je les connaissais déjà, mais chemin faisant, j’ai découvert que Victoria, un film allemand de Sebastian Schipper sorti en 2015, a été tourné en un seul plan-séquence de 136 minutes, un record !

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts