Le plus court chemin de l’humanité à la bestialité ? Le nationalisme, bien sûr !

Au XIXème siècle, il y avait un penseur très éminent,très renommé en Autriche et en Allemagne, Franz Grillparzer qui, en 1848, au moment des révolutions des nationalités dans l’Europe du sud et l’Europe de l’est, a tenté de mettre en garde les peuples en disant qu’ils étaient sur une voie menant l’humanité à la bestialité via la nationalité. C’est ce qu’il a dit il y a 140 ans. et c’est la voie sur laquelle s’est engagé le peuple allemand en fin de compte. Et, ici, nous avons commencé après la guerre des Six jours. Nous ne sommes pas au bout mais nous nous dirigeons dans ce sens. [….]

Le nationalisme doit s’arrêter quand on a obtenu l’indépendance. Quand il devient la valeur suprême, il mène l’homme à la bestialité et l’Etat au fascisme.

Yeshayahou Leibowitz, philosophe israélien, à propos de la politique d’Israël, cité par Régine Dhoquois-Cohen dans Hommage à Yeshayahou Leibowitz 1903-1994.

Der Weg der neuern Bildung geht
Von Humanität
Durch Nationalität
Zur Bestialität

Daß, die als Menschen albern sind,
Als Völker sind gescheit.

___________________________

La voie de la nouvelle éducation va
 De l’humanité
 Par la nationalité
 À la bestialité

Ceux qui sont idiot comme humains,
Comme peuples sont intelligents.

Franz Grillparzer (1791 – 1872) dans un de ses Epigramme (1849) écrit au moment du Printemps des peuples.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

MONtaigne à L’Œuvre

Je voudrais vous signaler ici le projet MONtaigne à L’Œuvre (MONLOE).

Porté par le programme Bibliothèques Virtuelles Humanistes du Centre d’études Supérieures de la Renaissance (CESR) de Tours, son objectif est de réunir les éléments principaux d’un ample corpus (éditions des Essais ; traduction de Raymond Sebon ; édition des traductions et poèmes de La Boétie ; La Servitude volontaire…) auquel s’ajoutera une sélection d’ouvrages ayant servi de sources majeures des Essais.

Dans le cadre de ce projet, il faut également signaler la « Librairie » de Montaigne en 3D et les Essais audio-vidéo synchronisés, qui seront présentés, avec d’autres programmes du CESR lors des Journées européennes du patrimoine 2019.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Vies romancées de Jésus

Comme je l’ai écrit précédemment à propos des poèmes de Nerval et de Vigny sur Gethsemani, je suis un parfait (?) agnostique. Néanmoins, ceux qui fréquentent ce carnet depuis quelques temps ont constaté un certain intérêt de ma part pour le Nazaréen à l’origine du christianisme, Paul de Tarse en étant le véritable fondateur. Qu’il s’agisse de certains ouvrages de la bibliothèque de Léon Morin, des documentaires de Gérard Mordillat et de Jérôme Prieur ou de divers sujets inspirés par les évangiles apocryphes, cela fait quelques temps que j’effleure le sujet.

Ayant lu dernièrement King Jesus par Robert Graves, cela m’a donnée envie d’établir une bibliographie de vies romancées de Jésus en vue de futures lectures. Cette bibliographie est nécessairement incomplète et fera l’objet de mises à jour. N’y seront pas inclus les évangiles, qu’ils soient canoniques ou apocryphes, même s’ils contiennent les uns et les autres une large part de fiction, ni les vies écrites par des philologues, des théologiens, des historiens, ce qui laisse notamment de côté la Vie de Jésus par Ernest Renan qui eut cependant une réelle influence sur les littérateurs.

Continuer la lecture de Vies romancées de Jésus

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts