1989, la fin d’un monde et le début… de quoi au fait ?

J’ai grandi dans un monde bipolaire. En ce temps là, missiles américains et soviétiques stationnaient de part et d’autre d’un rideau de fer qui coupait l’Europe en deux depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ailleurs, la Guerre froide avait aussi des points chauds où Etats-Unis et Union soviétiques s’affrontaient par alliés et supplétifs interposés (Afghanistan, Ethiopie…).

Ce monde s’est effondré en 1989, et comme beaucoup de mes contemporains, je n’ai rien vu venir. Après lui, avec le triomphe du libéralisme ou, pour mieux dire, du capitalisme sur l’ensemble de la planète serait venue la fin de l’histoire. Mais l’histoire peut-elle avoir une autre fin… que la fin de l’humanité ?

Je vous propose ici une petite sélection sur cette année pivot… et les élucubrations (?) de Francis Fukuyama. A compléter au fur et à mesure…

Articles

Aleksander Smolar. Révolutions de l’an 1989 : fin d’un monde et naissance d’un siècle. Politique étrangère, vol. 65 n° 3-4 (2000), p.901-913

Jean-Noël Jeanneney. La « fin de l’histoire » faribole ou forfanterie ? Vingtième Siècle, no 69 (2001), p. 95 à 104.

Dossiers

Johanna Luyssen. 1989-1990 : l’année de la chute du Mur, site de Libération, 30 octobre 2019.

Emissions radiophoniques

1989, la fin des certitudes, 5 épisodes de l’émission Le cours de l’histoire de Xavier Mauduit sur France Culture.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Julie Lavergne, la flèche de Caudebec et Christine de Suède

J’ai abandonné Eugénie Grandet. Je me suis mis au travail, mais sans courage. L’Autodidacte, qui voit que j’écris, m’observe avec une concupiscence respectueuse. De temps en temps, je lève un peu la tête, je vois l’immense faux col droit d’où sort son cou de poulet. Il porte des vêtements râpés, mais son linge est d’une blanchisseur éblouissante. Sur le même rayon il vient de prendre un autre volume, dont je déchiffre le titre à l’envers: La Flèche de Caudebec, chronique normande par Mlle Julie Lavergne. Les lectures de l’Autodidacte me déconcertent toujours.
Tout d’un coup les noms des derniers auteurs dont il a consulté les ouvrages me reviennent à la mémoire: Lambert, Langlois, Lastex, Lavergne. C’est une illumination ; j’ai compris la méthode de l’Autodidacte : il s’instruit dans l’ordre alphabétique.
Je le contemple avec une espèce d’admiration. Quelle volonté ne lui faut-il pas pour réaliser lentement, obstinément un plan de si vaste envergure? Un jour, il y a sept ans (il m’a dit qu’il étudiait depuis sept ans) il est entré en grande pompe dans cette salle. Il a parcouru du regard les innombrables livres qui tapissent les murs et il a dû dire, à peu près comme Rastignac: “A nous, Science humaine”. Puis il est allé prendre le premier livre du premier rayon d’extrême droite ; il l’a ouvert à la première page, avec un sentiment de respect et d’effroi joint à une décision inébranlable. Il en est aujourd’hui à L. K après J, L après K. Il est passé brutalement de l’étude des coléoptères à celle de la théorie des quanta, d’un ouvrage sur Tamerlan à un pamphlet catholique contre le darwinisme: pas un instant il ne s’est déconcerté. Il a tout lu; il a emmagasiné dans sa tête la moitié de ce qu’on sait sur la parthénogenèse, la moitié des arguments contre la vivisection. Derrière lui, avant lui, il y a un univers. Et le jour approche où il se dira, en fermant le dernier volume du dernier rayon d’extrême gauche: “Et maintentant?”

Jean Paul Sartre, La Nausée

Je diffère un peu de l’Autodidacte de Jean-Paul Sartre, car mes lectures tiennent plus du hasard que de la méthode préétablie. Si j’ai lu moi aussi quelques contes et nouvelles de Julie Lavergne (1823-1886), c’est que plusieurs de ses ouvrages figurent dans une annexe estivale de la bibliothèque familiale. Ils viennent de mes arrière-grands-parents dont les idées étaient sans doute en parfaite adéquation avec les écrits de cette monarchiste catholique.

Continuer la lecture de Julie Lavergne, la flèche de Caudebec et Christine de Suède

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts