Un citateur littéraire, Léonard Gallois

Voici quelques années, j’avais consacré une chronique au Citateur de Pigault-Lebrun. Il s’agissait d’un recueil de citations contre la religion chrétienne publié pour la première fois en 1803 et qui, saisi et condamné sous la Restauration, a connu de nombreuses éditions après 1830.  Ce titre jouissait d’une telle popularité, même au temps de la censure, qu’il a été repris pour  deux ouvrages parus chez Jean-Nicolas Barba sous la plume d’un opposant au régime de la Restauration, le libéral Léonard Gallois. Nul doute que l’éditeur, qui était aussi celui de Pigault-Lebrun, ait été pour quelque chose dans ce choix.

Les deux ouvrages de Léonard Gallois

Le citateur dramatique. Paris : Barba, 1922.

5e éd. Paris : Ledoyen, 1829.

Le citateur des fabulistes français. Paris : J. N. Barba, 1830.

Voir aussi pour ce titre l’ABU

Qui était Léonard Gallois

Gallois [Charles-André-Gustave-Léonard], historien et publiciste, né à Monaco, de parents français, le 30 novembre 1789. Persécuté en 1816 pour cause d’opinions politiques, et arrêté à Toulouse par les verdets, cet écrivain quitta la France et se retira dans sa ville natale, où il fonda un journal dont la publication ne tarda pas à êtra défendue. Il revintalors à Paris, où il rédigea Aristarque et le Bulletin des Chambres, et publia des brochures politiques, dont plusieurs furent déférées aux tribunaux. M. Léonard Gallois, qui s’est signalé parmi les champions les plus énergiques du parti libéral sous la Restauration, a donné ses soins à beaucoup de compilations utiles et de traductions estimées. [Voy. la Biog. de Rabbe . Suppl., et la France littér., t. III, p. 248.]

Joseph Marie Quérard. La littérature française contemporaine, vol.4

Voir aussi la notice Wikipédia.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts