L’Antiquité en ligne (1) Deux pistes à explorer

Suite à un message concernant ma chronique sur les droits de l’Antiquité, je découvre avec intérêt deux ressources qui me semblent fort intéressantes :

A vous de juger.

25e conférence de l’Association Cartographique Internationale

En 2011 la France accueille la 25e conférence de l’Association Cartographique Internationale et fête à cette occasion les 50 ans de la première assemblée générale de l’association. Durant ces 50 ans, l’ACI a su avec talent conserver ses deux objectifs fondamentaux : être, grâce à un contenu scientifique solide et renouvelé, la conférence internationale de référence en matière de cartographie et de géomatique et rester une conférence ouverte à différents publics : les chercheurs, les décideurs dans le domaine de la géomatique, les enseignants et les amoureux de la cartographie.

[…]

Dates à retenir :

4 octobre 2010 Date limite de soumission des communications

Novembre 2010 Ouverture des inscriptions

Cf. site de la conférence.

L’Académie française en 1640 selon Edmond Rostand

LE JEUNE HOMME, à son père
L’Académie est là ?

LE BOURGEOIS
                    Mais… j’en vois plus d’un membre ;
Voici Boudu, Boissat, et Cureau de la Chambre ;
Porchères, Colomby, Bourzeys, Bourdon, Arbaud…
Tous ces noms dont pas un ne mourra, que c’est beau !

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I, scène 2.

Voir In libro veritas ou Wikisource.

 Sur ces Académiciens dont le souvenir s’est quelque peu perdu, voici deux bons points de départ :

Ont-ils écrit quelque chose, et ces ouvrages sont-ils accessibles en ligne ? Oui pour certains. Je leur consacrerai peut-être un jour des notices.

Abréviations utilisées pour l’édition, la lecture, l’écriture, les bibliothèques…

Abréviations, sigles et acronymes sont très utilisés dans le monde des bibliothèques et de la documentation. Je vais vous proposer prochainement quelques outils pour les décrypter.

En voici déjà un pour les abréviations utilisées pour l’édition, la lecture et l’écriture. Ce document synthétise deux listes trouvées sur le site Au domicile des mots dits. Cliquez sur le document pour le grossir.

 

Vocabulaire de la documentation et des bibliothèques

A l’occasion de l’élaboration d’un glossaire pour le portail de notre SCD, notre groupe de travail a consulté plusieurs ressources imprimées ou en ligne. Vous pouvez en prendre connaissance ici, si vous vous intéressez au vocabulaire si particulier en usage dans le monde de la documentation et des bibliothèques.

Cette liste sera mise à jour en fonction de mes propres découvertes ou de vos suggestions.

Mise à jour du 17 octobre 2016. Apparemment, les BU françaises (dont la mienne) et autres organismes à vocation documentaire ne jugent plus utiles de proposer un vocabulaire de la documentation en ligne, car la plupart des documents sur ce thème ont disparu : voir (ou plutôt ne plus voir) les liens en rouge.

Mise à jour du 29 mars 2022. J’ai remis à jour et enrichi cette page sous le titre Petit glossaire à l’usage des bibliothèques.

Continuer la lecture de Vocabulaire de la documentation et des bibliothèques

François Payot, sieur de Lignières (ou Linières)

 

LE TIRE-LAINE
Ay ! …

CHRISTIAN, sans le lâcher
Je cherchais un gant !

LE TIRE-LAINE, avec un sourire piteux
Vous trouvez une main.
(Changeant de ton, bas et vite.)
Lâchez-moi. Je vous livre un secret.

CHRISTIAN, le tenant toujours
Quel ?

LE TIRE-LAINE
Lignière…
Qui vous quitte…

CHRISTIAN, de même
Eh bien ?

LE TIRE-LAINE
… touche à son heure dernière.
Une chanson qu’il fit blessa quelqu’un de grand,
Et cent hommes – j’en suis – ce soir sont postés ! …

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I, scène 3.

Voir In libro veritas ou Wikisource.

Qu’Edmond Rostand soit remercié d’attirer l’attention sur ce poète libertin, et ce malgré quelques légers anachronismes :  né en 1628, François Payot, sieur de Lignières, n’aurait que quatorze ans au moment de la fameuse scène de l’hôtel de Bourgogne…

Voici quelques ressources pour y puiser des informations :

Le site Cyrano(s) de Bergerac

Emile Magne, Un ami de Cyrano de Bergerac, le chevalier de Lignières : plaisante histoire d’un poète libertin, d’après des documents inédits, Paris, R. Chiberre, 1920, disponible dans Archive Internet.

Charles-Louis Livet, Clef historique et anecdotique du Grand dictionnaire des précieuses, in Antoine Baudeau de Somaize, Le dictionnaire des précieuses, Paris, P. Jeannet, 1856, t. 2, p. 274-276, disponible sur Google livres.

L’auteur qui s’est sans doute le plus  intéressé à ce poète est Frédéric Lachèvre (1855-1943), bibliographe, érudit et critique littéraire français spécialiste du libertinage au XVIIe siècle (cf. Wikipédia).

“François Payot de Linières”, in Mélanges, Paris, 1920, p.215-225, consultable sur Gallica.

Les derniers libertins, vol. 11, 1924.

Liste des poèmes de Linières extraite de la Bibliographie des recueils collectifs de poésies (1597-1700) .

Il précise, dans une note de son édition des Satires de Boileau commentées par lui-même : reproduction du commentaire inédit de Pierre Le Verrier avec les corrections autographes de Despréaux, Paris, 1906, p.124, consultable sur Gallica :

A la page 142 du même ouvrage, voici un commentaire de Pierre Le Verrier concernant Linières :

Sans doute est-ce François Lachèvre qui passe les annonces suivantes, signées Lach., dans L’Intermédiaire des chercheurs et curieux des 10 et 30 octobre 1906 :

Voir 2 poèmes de cet auteur sur le site Les grands classiques.

Dernière mise à jour : 16 juin 2014

Histoire du droit (5) Les droits de l’Antiquité

Pour compléter la chronique Histoire du droit (3) L’apport de Rome, voici quelques extraits d’une liste de revues électroniques traitant du monde antique trouvée dans  Bibliotheca Classica Selecta.

Diritto@Storia

Nouvelle revue très prometteuse, lancée en 2002 par Francesco Sini à l’Université de Sassari, Diritto@Storia porte le sous-titre de “Quaderni di Scienze Giuridiche et Tradizione Romana”. Dans le premier cahier, la rubrique “Tradizione Romana” propose huit articles sur le droit romain.

 …

Revue Internationale des Droits de l’Antiquité

Le contenu des tomes 43 (1996) à 51 (2004) de la “Revue Internationale des Droits de l’Antiquité” est disponible sur la Toile (au format PDF). Les fascicules à partir de 1992 sont indexés dans les TOCS-IN canadien et louvaniste.

 …

Zeitschrift der Savigny-Stiftung für Rechtsgeschichte (ZRG)

Zeitschrift der Savigny-Stiftung für Rechtsgeschichte (Romanistische Abteilung), une revue de droit romain publiée à Graz, a ses fascicules indexés depuis 1985 dans les TOCS-IN canadiens et louvanistes.

Note : Pour ce titre, voir aussi ce lien.

Webographie de la bande dessinée

Le n° 51 de la revue de l’ABF, BIBLIOthèque(s), daté de juillet dernier, porte sur la bande dessinée, notamment sur ses rapports avec les  bibliothèques (“La bande dessinée dans les bibliothèques publiques françaises. Destinées et aléas”, par Olivier Piffault ; “Au château des destins croisés. La BD de BDP en BU” par Georges Dasque, Christine Sibille et Sophie Astier), mais aussi sur ses différentes facettes avec des articles sur les mangas, le roman graphique, la bande dessinée en Afrique francophone, etc. Continuer la lecture de Webographie de la bande dessinée

Vanités

(Dernière mise à jour : 28 novembre 2012)

J’ai récemment feuilleté à la section Lettres de notre chère bibliothèque universitaire le catalogue d’une exposition qui s’est tenue au musée Maillol jusqu’au 28 juin 2010. Son titre : “C’est la vie !” : vanités du Caravage à Damien Hirst. L’ouvrage a l’air fort intéressant et documenté et fera certainement partie de mes prochaines lectures. En attendant, glanons quelques renseignements sur ce thème des vanités qui recoupe en partie celui des danses macabres.

A part l’article de Wikipédia, il me faudra sans doute consulter sur le thème les catalogues d’autres expositions :

Les vanités dans la peinture au XVIIe siècle : méditations sur la richesse, le dénuement et la rédemption, au Musée des Beaux-Arts à Caen (27 juillet-15 octobre 1990) et au Musée du Petit Palais à Paris (15 novembre 1990-20 janvier 1991).

Vanitas vanitatum omnia vanitas : anatomie des vanités, à la Maison Erasme à Bruxelles du 12 avril au 13 juillet 2008, autour d’une surprenante Eve anatomique :

,

 Vanité : Mort, que me veux-tu ? à la Fondation Pierre Bergé du 23 juin au 19 septembre 2010. Ne pouvant disposer pour l’instant du catalogue édité aux éditions La Martinières,, je me rabats sur le dossier de presse, les articles d’Exporevue,  de Télérama, du Figaro, de Narthex ou de L’agora des arts ou encore sur le blog de Noémie Levain.

Des images de vanités ne sont pas bien difficiles à trouver via Google ou sur Wikimedia Commons.

Un dossier bien illustré sur le thème figure sur le blog de Wodka.

Voir aussi

Beaux Arts magazine no 282, décembre 2007

Anne-Marie Charbonneaux (dir.), Les vanités dans l’art contemporain, Flammarion, 2005, 231 p.

Delphine Gleizes, “« Vanités ». codes picturaux et signes textuels”, Romantisme, 2002, vol. 32, n° 118, p. 75-91. Disponible sur Persée, malheureusement sans les illustrations…

Karine Lanini. Dire la vanité à l’âge classique : paradoxes d’un discours0. Thèse soutenue en décembre 2003, et publiée aux éditions Honoré Champion, dans la collection Lumières Classiques en 2006. Voir son dossier iconographique.

Élisabeth Quin, iconographie d’Isabelle d’Hauteville, Le Livre des Vanités, Paris, Regard, 2008, 359 p. Voir ce qu’en dit Wodka et l’entretien du Nouvel observateur avec Elisabeth Quin, où on voit que le livre se focalise surtout sur les crânes…

 

הֲבֵל הֲבָלִים הַכֹּל הָבֶל 

  

Hevel Havelim, hakol havel

Vanitas vanitatum omnia vanitas

Vanité des vanités, tout est vanité

Extrait de L’Ecclesiaste (קהלת Qohelet).

Texte hébreu et traduction sur Sefarim.

Traductions de Darby, Renan, Segond et Crampon sur Wikisource.

Littérature à contraintes

En fouinant sur le site de l’Université ouverte des humanités, je suis tombé sur la perle ci-dessous que je vous laisse découvrir :

Langue, texte, énigme : c’est autour de ces trois pôles que l’écriture littéraire s’essaie à fabriquer de l’art : la poésie – et dans une moindre mesure le roman et la prose de fiction – sont d’abord des objets sonores, qui par le rythme, les sonorités créent une musique en même temps qu’ils offrent du sens ; la portée du texte s’enrichit des sonorités qui le soutiennent. L’objet poétique est également un objet visuel : qu’il soit imprimé ou manuscrit, le mot s’affiche d’abord sur la page, et joue d’une spatialité, d’une beauté graphique en créant d’autres relations, de proximité ou de hiérarchie. Il n’y a pas enfin de bonheur poétique sans que le sens échappe un peu, sans que le texte qui nous est offert ne joue à se cacher en même temps qu’il se montre ; c’est notre perspicacité, notre finesse, notre regard au monde qui sont exercés sur l’objet poétique ; qu’on la lise ou la compose, l’œuvre poétique, l’œuvre à contraintes exercent notre connaissance de l’âme humaine.

Trois modules interactifs sur la littérature à contraintes du 8ième siècle à aujourd’hui.

Poésie et prouesses :
Denis Hüe, professeur de littérature française à l’Université Rennes 2.

OuLiPo, Extension à la prose :
Frédéric Forte, poète et membre de l’OuLiPo ;
Anne-Françoise Garreta, maître de conférences en littérature française à l’Université Rennes 2 en alternance à l’Université de Duke (E-U), écrivaine, membre de l’OuLiPo .

Lecture potentielle, à la recherche d’une contrainte connue :
Dominique Raymond, doctorante à l’Université Laval (Québec) et chargée de cours en littérature à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Litterature-contraintes

Auteurs :        Frédéric FORTE
Anne-Françoise GARRETA
Denis HÜE
Dominique RAYMOND

 Conception :  Francis BLANCHEMANCHE
Damien COLLOC
Yann GARANDEL
Amélie ROULEAU 

Chroniques de la bibliothèque de Babel

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search