Archives par mot-clé : Mathématique

Compter en chinois… et en français

(Dernière mise à jour : 20 octobre 2014)

Dans une chronique précédente, nous avons pu voir comment selon les époques et les pays les hommes ont pu compter avec les doigts de la main. J’y abordais notamment le cas de la Chine. Je voudrais revenir ici sur la manière de compter des Chinois et notamment la dénomination des nombres en  mandarin standard.

Une leçon du site Chine nouvelle vous permet d’apprendre à compter de 1 à 100 000 000 en utilisant 15 caractères correspondant à autant de mots différents représentés ci-dessous sous leur forme simplifié et leur forme traditionnelle. Voir aussi l’article « Numération chinoise » de Wikipédia.

数字 shùzì : nombres

0 〇 /  零  líng  
1  一 / 壹  yī 幺 (yāo), pour les numéros de téléphone, et autres énumérations de chiffres
2  二 / 贰  èr 兩 (liǎng)
3 三 / 叁  sān  參
4 四 / 肆  sì  
5  五 / 伍  wǔ  
6  六 / 陆  liù  
7  七 / 柒  qī  
8  八 / 捌  bā  
9  九 / 玖  jiǔ  
10   十 / 拾  shí  11 s’écrit 十一 (shíyī = 10+1) ; 12, 十二 (shí’èr = 10+2) …
       20 s’écrit 二十 (èrshí = 2×10) ou 廿 (niàn)
       30 s’écrit 三十 (sānshí = 3×10) ou 卅 (sà)
       40 s’écrit  四十 (sìshí = 4×10) ou 卌 (xì)
       50 s’écrit 五十 (wǔshí  5×10) …
100  百 / 佰  bǎi 100 s’écrit 一百  (yībǎi = 1×100)
1 000  千 / 仟  qiān  1.000 s’écrit 一千 (yī qiān = 1×1.000)
10 000  万  wàn 10.000 s’écrit  一万 (yī wàn = 1×10.000)
      1.000.000 s’écrit 一百 万 (yī bǎi wàn = 1x100x10.000)
100 000 000 亿  yì 100.000 .000 s’écrit 一亿
(yī yì = 1×100.000.000)

Quelques précisions :

Les formes obsolètes suivantes : 弌  pour 1  ; 弍 pour 2 ; 弎 pour 3

Un caractère se rapportant à une unité placé avant le caractère 十 (10),  百 (100), 千 (1.000), 万 (10.000) ou 亿 (100.000.000) le multiplie, alors que lorsqu’il est placé après, il s’y ajoute.  Exemple : 三百四十五 = (3×100)+(4×10)+5 =345

〇 /  零 (líng = zéro) est utilisé à chaque fois qu’une ou plusieurs puissances de 10 manquent. Exemple : 一千三百零二 pour 1302

二 / 贰 (èr) est utilisé pour l’énumération. La variante pour 2  兩 (liǎng) est utilisée pour qualifier un nom et généralement devant les classificateurs, comme par exemple 個/个(ge) et 本 (běn) dans les deux exemples suivants : 两个人 (liǎng ge rén = deux personnes) et 兩本書 (liǎng běn shū = deux livres).

D’autre part, la règle veut que l’on place 二 er devant 十 shi et  两 liang devant 万 wan, 千 qian et 百 bai. Cependant, si à Taiwan, la règle est respectée, en Chine, il est fréquent que l’on trouve 二 er devant 万 wan, 千 quian et 百 bai…

Les variantes pour 20 廿 (niàn), 30 卅 (sà) et 40 卌 (xì) sont utilisés surtout pour les calendrier…

 Vous trouverez plus d’information sur ce sujet dans le chapitre que Georges Ifrah a consacré aux « chiffres de la civilisations chinoise » (Histoire universelle des chiffres, vol.1, ch.21, p.623-692) et dans un article de Charles Stafford (« Langage et apprentissage des nombres en Chine et à Taïwan », Terrain, numero-40 – Enfant et apprentissage, mars 2003) où vous pourrez lire notamment :

Les spécialistes de la cognition numérique ont été fascinés par une caractéristique très spécifique du langage chinois : le système de composition des mots permettant de compter. Ce système est aujourd’hui régulièrement cité comme une illustration frappante de la façon dont une forme culturelle peut – ici positivement – influer sur la cognition numérique (par exemple Butterworth 1999 : 129-134 ; Dehaene 1999 : 102-106 ; Geary 1994). En bref, les mots du comptage chinois suivent une logique strictement décimale. C’est aussi le cas d’autres langues est-asiatiques comme le japonais, qui sont dérivées du chinois classique, mais ce n’est pas celui du français ou de l’anglais par exemple. Les enfants qui apprennent à compter en France (ou en Angleterre) ont des problèmes avec des termes étranges comme « onze » et « douze » et « vingt ». Je dis « étranges » parce que leur formation logique est rien moins qu’évidente. Nul enfant n’est supposé deviner – à partir du mot lui-même – que « onze » signifie dix plus un. En chinois, au contraire, onze se dit « dix-un » (shi-yi), douze « dix-deux » (shi-er), et vingt « deux-dix » (er-shi), etc. Ces termes sont faciles à apprendre (dans la mesure où ils recombinent des chiffres déjà connus) et ils correspondent exactement à la logique décimale sur laquelle est basé notre système de notation de la position numérique, aidant ainsi les enfants à le comprendre.

On pourrait supposer qu’ils n’en tirent, en terme d’apprentissage, qu’un avantage relativement mineur, mais des études ont, à maintes reprises, montré qu’il n’en était rien. Comme conclut Geary, grâce à la cohérence des nombres est-asiatiques, les enfants semblent « faire moins d’erreurs de comptage, comprendre les concepts de calcul et de nombre à un âge plus précoce, faire moins d’erreurs dans la résolution des problèmes d’arithmétique, et comprendre les concepts arithmétiques de base – tels qu’ils sont par exemple utilisés dans le commerce, comme la position numérique – bien plus jeunes que leurs homologues américains ou européens » (Geary 1994 : 244 ; voir aussi Fuson & Kwon 1992 ; Miller et al. 1995).

De fait, en français hexagonal, il ne faut pas moins de 25 mots (26 si nous comptons et de vingt-et-un, trente-et-un…) et 3 de plus (septante ; huitante ou octante ; nonante) en Suisse romande ou en Wallonie pour compter jusqu’au million, ce qui fait quand même au moins 10 de plus qu’en chinois :

0 zéro  
1 un  
2 deux  
3 trois  
4 quatre  
5 cinq  
6 six  
7 sept  
8 huit  
9 neuf  
10 dix le mot dix sert aussi dans la dénomination des nombres 18 (dix-huit), 19 (dix-neuf), 70 (soixante-dix) et 90 (quatre-vingt-dix) et leurs composés
11 onze  
12 douze  
13 treize  
14 quatorze  
15 quinze  
16 seize  
20 vingt le mot vingt sert aussi dans la dénomination des nombres 80(quatre-vingt) et 90 (quatre-vingt-dix) et leurs composés
30 trente  
40 quarante  
50 cinquante  
60 soixante le mot soixante sert aussi dans la dénomination des nombres 70 (soixante-dix) et ses composés
70 septante

informations sur ces dénominations accessibles sur les sites suivants :

80 huitante octante
90 nonante
100 cent  
1.000 mille  
1.000.000 million