Fou(s) d’histoire

Voici une dizaine d’années, j’avais consacré à mon domaine de prédilection une chronique intitulée Pourquoi (faire de) l’histoire ? Parce que…

Il y était beaucoup question d’historiens. Pourtant l’histoire est ouverte à tous et il n’est pas besoin de l’avoir étudiée ou enseignée pour être fou d’histoire. Voyez à ce propos le podcast en 65 épisodes proposé par Xavier Mauduit dans le cadre du Cours de l’histoire.

Musique et bibliothèques

A l’occasion d’un appel à contribution envoyé dans liste Bibliopat pour le n° 31 de La Revue de la BNU devant porter sur les archives et fonds musicaux, Christine Bénévent, professeur d’histoire du livre et de bibliographie à l’École nationales des Chartes, rappelle quelques documents en lignes ou non sur cette thématique. Je vous les indique ci-dessous en attendant de les compléter…

Quant à l’appel à contribution, si vous êtes inspirés, vous le trouverez sur le site de la La Revue de la BNU. Les articles sont à rendre avant le 15 avril 2024.

Continuer la lecture de Musique et bibliothèques

Les FTP-MOI : les fusillés du 24 février 1941 et les autres

Derrière l’arbre Missak Manouchian se cache la forêt des FTP-MOI. Connaissez vous leurs noms ? Savez-vous qui étaient celles et ceux dont l’historienne Annette ravive leur souvenir dans Anatomie de l’Affiche rouge (Seuil, 2024) ? Au-delà des condamnés à mort du procès de l’Affiche rouge se trouvent de nombreux autres résistants. Certains ont échappé à l’arrestation, d ‘autres ont connu la déportation et si beaucoup ont combattu à Paris, certains étaient dans les maquis.

Je vais tenter ici d’en commencer une liste qui ne pourra être qu’incomplète.

Principales ressources utilisées

Biographies

Les liens à partir des noms pointent vers des notices biographiques du Maitron du mouvement ouvrier, du Maitron des fusillés ou, à défaut, de Wikipédia . Voir à ce propos la Liste des membres du groupe Manouchian-Boczov-Rayman exécutés.

Par ailleurs, de courtes biographies des 23 fusillés de l’Affiche rouge sur les sites du Musée de la Résistance et de la Fondation Gabriel Péri.

Documentaires

Des terroristes à la retraite (1985) par Mosco Boucault. Reconstitue le parcours de cinq ex FTP-MOI décédés, en l’émaillant du témoignage de leurs camarades.

Manouchian et ceux de l’Affiche rouge (2024) par réalisation Hugues Nancy. Présente non seulement Manouchian, mais la plupart des membres de son groupe. Passionnant.

Continuer la lecture de Les FTP-MOI : les fusillés du 24 février 1941 et les autres

Les périodiques édités par Dalloz présents dans Gallica

Petite mise à jour d’une sous-partie de ma fiche en ligne sur le Recueil Dalloz.

Pour les autres revues que les avatars du Recueil Dalloz, il faudra étendre aux titres passés de Sirey à Dalloz. C’est dire qu’il y aura des mises à jour à cette mise à jour.

Continuer la lecture de Les périodiques édités par Dalloz présents dans Gallica

A propos de la panthéonisation de Missak Manouchian

Missak Manouchian va entrer au Panthéon, et avec lui ces étrangers de la Résistance qui ont donné leur vie pour notre liberté. Pourtant le gouvernement durcit “en même temps” la législation vis à vis des étrangers d’aujourd’hui. Le héros de l’Affiche rouge ne serait-il pour notre président qu’un blanc-seing pour une politique en total contradiction avec les idéaux des FTP-MOI ? Une sorte de patte blanche pour rassurer les électeurs “de gauche” ?

Mais laissons de côté ces arrières-pensées politiciennes. En tant que bibliothécaire et ancien étudiant d’histoire, j’ai constaté dans le domaine de l’édition une certaine activité liée à cette panthéonisation. J’ai donc ajouté une mise à jour à ma chronique Autour de Missak. Si cela peut vous intéresser…

Henry Torrès, le maître de Robert Badinter

Dans l’excellent documentaire intitulé Robert Badinter la vie avant tout passé sur France 5 à l’occasion de la mort du grand abolitionniste, il est question de celui qui fut son mentor, Henry Torrès (1891-1966). J’avoue que j’ignorais l’existence de celui qui fut député de Nice (1932-1936), sénateur de la Seine (1948-1958), journaliste à L’Humanité au début des année 20 s ou au journal gaulliste France-Amérique au temps de la France Libre, auteur dramatique, mais aussi et surtout avocat des justes causes et des causes perdues, puisqu’il défend, des camardes traduits devant le conseil de guerre pendant la Première Guerre mondiale, puis des membres de l’extrême gauche anarchiste ou communiste. Bref un personnage intéressant dont vous trouverez les écrits ici et (plaidoiries, essais, pamphlets, pièces de théâtre) dans les collections des bibliothèques.

Continuer la lecture de Henry Torrès, le maître de Robert Badinter

Antisionisme, une histoire juive

Le sionisme et l’antisémitisme sont les ennemis jumeaux des Juifs et le premier est potentiellement plus dangereux.

The American Israelite, 19 janvier 1902

Le seul pays au monde dans lequel les Juifs sont en danger, c’est… l’État d’Israël.

Yeshayahou Leibowitz

La politique criminelle d’Israël en Palestine nuit aussi aux juifs !

Michèle Sibony

Voici quelques années, lors de la cérémonie officielle commémorant lors du 75e ­anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, le 16 juillet 2017, le président Macron eut une phrase malheureuse, pour ne pas dire mensongère et diffamatoire.

Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme.

Emmanuel Macron

Cela ne fit pas l’unanimité, même au sein de la communauté juive, car les personnes un peu mieux renseignées que le locataire de l’Élysée savent bien que le signe d’égalité placé entre les termes « antisionisme » et « antisémitisme » constitue un véritable déni d’histoire, une forme de révisionnisme qui veut effacer toute trace de la longue tradition juive, religieuse ou séculière, d’opposition à l’idée d’État-nation juif (cf.Union Juive Française pour la Paix).

Continuer la lecture de Antisionisme, une histoire juive

La Révolution cantonale espagnole de 1873-1873 et la « Commune de Carthagène » : esquisse de bibliographie

En parcourant le fascicule n° 1428 des Livres de la semaine daté du 1er février, j’ai noté la parution d’un ouvrage de Jeanne Moisand sur la commune de Carthagène en1873. J’avoue que j’ignorais cet évènement advenu au temps de la Première République espagnole, dans le cadre de la Révolution cantonale menée par les éléments « intransigeants » du Parti républicain démocratique fédéral, deux ans après que la Commune de Paris ait marqué les esprits en Europe et dans le monde.

Le rapprochement entre l’insurrection parisienne et la rébellion espagnole est-il pertinent ? La seconde est-elle marquée par le socialisme ou le séparatisme ? Quelle est la réalité au-delà du mythe ? Pour tenter d’y voir un peu plus clair, j’ai souhaité rassembler ici quelques références bibliographiques récentes sur le sujet, autant que possible en français. Vous remarquerez que la plupart ont été rédigés par Jeanne Moisand, qui semble actuellement la spécialiste française de cette question.

Pour les références en espagnol, voir la bibliographie de Wikipédia.

Continuer la lecture de La Révolution cantonale espagnole de 1873-1873 et la « Commune de Carthagène » : esquisse de bibliographie

La croisière du Batory

En mémoire de mon père

Cette première époque du tourisme en URSS se clôt avec la guerre en 1939. Jusqu’à la mort de Staline, l’URSS est fermée aux touristes étrangers? [8] . La coexistence pacifique constitue une « nouvelle donne », symbolisée en août 1955 par la croisière sur le Batory de plus de sept cents touristes français?[9] […]

Sylvain Pattieu

Parmi les sept-cents touristes français partis découvrir l’Union soviétique se trouvait un jeune professeur certifié en histoire et géographie de vingt-quatre ans, mon père. Jusqu’à sa mort le 1er février 2014, il a conservé dans ses dossiers des articles de journaux concernant cette croisière. C’est dire si celle-ci faisait partie des évènement fondamentaux de sa vie. Cependant la croisière du MS Batory en août 1955 n’a pas seulement marqué mon père, mais aussi une bonne partie de l’opinion de l’époque, suffisamment en tout cas pour que Roland Barthes y consacre une chronique de ses Mythologies. J’ai souhaité assembler ici quelques références bibliographiques en lien avec cet évènement.

Continuer la lecture de La croisière du Batory

Chroniques de la bibliothèque de Babel

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search