Google Books ou l’éloge du chaos

Le titre de cette chronique reprend quasiment celui d’un article de Valérie Neveu dans le BBF 2012 n° 3Google Books au servicede la recherche historique, ou Éloge du chaos. L’auteur de l’article cité développe avec beaucoup de pertinence ce que je pense depuis longtemps : Google livres est un invraisemblable foutoir, mais d’une telle richesse de contenu qu’il est difficile de s’en passer à condition de savoir utiliser judicieusement la recherche avancée pour les ouvrages numérisés plein texte et se méfier des pièges de l’océrisation (voir l’exemple tiré du Cid : « rage defefpoir ô vieilleffe ennemie N ay ie dont tant vefcu que pour cette infamie« ).

L’article s’insère dans le dossier thématique intitulé « Controverses » qui comporte des texte sur des questions aussi diverses que le numérique, la gratuité, les collections et les services, et deux autres articles sur Google. Ce n’est pas la première fois que cette revue s’intéresse aux divers avatars du géant américain, même si Google livres est plus particulièrement visé, notamment à travers les critiques des ouvrages qui y sont consacrés :

Jean-Noël Jeanneney, Quand Google défie l’Europe, Paris, éd. Mille et Une Nuits, 2005. Critique de l’ouvrage par Yves Alix dans le BBF 2007 n° 2

Jean-Noël Jeanneney, Quand Google défie l’Europe. Plaidoyer pour un sursaut, troisième édition revue, augmentée et mise à jour avec une postface inédite., Paris, éd. Mille et Une Nuits, 2010.

Bruno Racine, Google et le nouveau monde, éd. Plon, 2010.

Critique de ces deux ouvrages par Jack Kessler dans le BBF 2010 n° 1

Alain Jacquesson, Google Livres et le futur des bibliothèques numériques, éd. Cercle de la Librairie, 2010. Critique par Hervé Le Crosnier dans le BBF 2010 n° 6

A noter que l’article « Google livres » de Wikipedia propose notamment une chronologie de l’évolution de Google livres et une bibliographie qui comporte, outre les ouvrages déjà cités, divers articles, dont celui de l’historien Robert Darnton : La bibliothèque universelle, de Voltaire à Google.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *