Impressions d’Extrême-Orient et la renarde dans la littérature chinoise

Revues.org a récemment intégré  Impressions d’Extrême-Orient, revue qui n’existe que sous forme électronique et dont la vocation est

de contribuer à mieux faire connaître et apprécier les littératures d’Extrême-Orient en proposant des traductions inédites de textes littéraires issus des aires culturelles que notre équipe est en mesure de couvrir : Chine, Japon, Inde, Vietnam, Corée, Thaïlande. Elle s’efforcera également de tenir ses lecteurs au courant des travaux menés dans ce domaine par la jeune équipe Littératures d’Extrême-Orient, texte et traduction.

CHIANG Tsu-Wang, Pluie fine en mars (1996)
CHIANG Tsu-Wang, Pluie fine en mars

La Chine, la littérature, voilà qui est pour moi alléchant. De plus, même si cela n’a guère d’importance pour le sujet, l’équipe de Leo2T est basée dans une ville et une université chères à mon coeur :  à l’université de Provence, à Aix. Allons y voir de plus près.

La première livraison de la revue propose des traductions inédites de textes en provenance de Chine, de Thaïlande, du Vietnam, de Corée et d’Inde autour du thème du voyage avec un avant propos de Noël Dutrait. Vous laissant le soin de découvrir ces textes, je m’intéresserai ici au premier présenté, Voyage d’un lettré à la capitale, courte histoire extraite du Xihu erji 西湖二集 (Deuxième collection du Lac de l’Ouest), compilé à la fin des Ming (1645) par Zhou Qingyuan 周清源 dans la tradition des pinghua 平话 (récits de conteurs ou « contes oraux »).

Il s’agit du deuxième récit introducif du chapitre 21, Le fils de la renarde, centré sur la renarde, personnage récurrent des contes populaires d’Extrême-Orient (chinois, japonais, coréens). La tradutrice, Solange Cruveillé, connait bien ce thème pour lui avoir consacré

Sur le même sujet, Geneviève Chan Pit Chu a soutenu en 2004 à l’université de La Réunion un mémoire de DEA : La figure littéraire de la Renarde en Chine. Elle prépare – ou a peut-être déjà soutenu ? – une thèse sur Le surnaturel dans les contes chinois.

Mis à jour le 8 avril 2010


Jean Stouff

Ancien étudiant d’histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *