Documents sur la controverse Jean-François Billeter / François Jullien (1990-….)

La controverse (ou polémique, comme il vous plaira) entre Jean-François Billeter et François Jullien date maintenant de quelques années. Cependant, sachant que ses origines ne remontent pas à la parution de l’ouvrage de Jean-François Billeter, Contre François Jullien, en 2006, mais à celle d’un article du même auteur en 1990, et sachant que les deux protagonistes sont encore bien actifs intellectuellement parlant, qui sait si elle ne pourrait pas avoir quelques rebondissements un jour ou l’autre. Quoiqu’il en soit, l’objet de ce blog n’étant pas de réagir à l’actualité (même si je m’y intéresse aussi…), mais plutôt de vous proposer des documents qui à un titre ou à un autre me semblent intéressants (et je revendique la subjectivité de mes jugements…), il ne m’a pas semblé totalement hors de propos de rassembler ci-dessous quelques documents sur la question.

Textes de Jean-François Billeter mettant en cause la méthode de François Jullien

« Comment lire Wang Fuzhi ? », Etudes chinoises, n° 9.1 1990 ; cet article s’oppose au livre Procès ou création, Seuil , 1989.

François Jullien y a répondu  dans « Lecture ou projection : Comment lire (autrement) Wang Fuzhi ? », Etudes chinoise, n° 9.2, 1990.

Contre François Jullien, Allia, 2006. Extrait.

François Jullien y a répondu dans Chemin faisant, connaître la Chine ou relancer la philosophie, Seuil, 2007.

« François Jullien, sur le fond », Monde chinois n°11, automne 2007, p.67-74. Extrait sur le site Lacan et le monde chinois.

Réactions des intellectuels français au Contre François Jullien

François Danjou, article sur Contre François Jullien publié en juin 2006 sur  Question Chine.

Simon Leys, « Connaître et méconnaître la Chine »,  Le Magazine Littéraire, n° 255, juillet-août 2006 : en partant d’autres prémices que Jean-François Billeter, cet article remet en cause lui aussi la méthode de François Jullien. Ce dernier y répond dans le n° 256 de septembre 2006 dans un article intitulé « Connaître s’opposerait-il à penser ? » où il écrit notamment ces mots peu amènes dont on peut douter qu’ils soient dignes d’un débat philosophique :

L’étrange est plutôt que, quand il veut apporter son soutien à l’insignifiant pamphlet que Jean-François Billeter a cru bon de publier contre moi (sans son titre accrocheur, qui y aurait prêté attention ?), Ryckmans adopte un point de vue diamétralement opposé à celui de Billeter.

Patrice Fava et Jean François Billeter autour de Contre François Jullien, Etudes chinoises, n° 25, 2006.

Pour François Jullien, dossier sur le site Philppe Sollers.

Oser construire : Pour François Jullien, Empêcheurs de Penser en Rond, 2007. Ouvrage collectif  avec les participations de Pierre Chartier, Jean Allouch, Alain Badiou, Françoise Gaillard…

Philippe Nassif, « Controverse chinoise », Philosophie magazine, n° 14, 2007 : compte rendu de l’ouvrage ci-dessus et de l’ouvrage de François Jullien, La Pensée chinoise dans le miroir de la philosophie ; l’auteur, tout en reconnaissant que “Billeter a sans doute mal ajusté son coup”, déplore que “la contre-attaque de Jullien et de ses amis ressemble trop à une opération de désinformation universitaire qui risquerait d’éloigner les lecteurs d’une pensée salutaire”. Voilà qui change un peu de l’unanimisme du landerneau intello-médiatique parisien..

Frédéric Keck, « Penser en Chine. À propos du Contre François Jullien de Jean-François Billeter » publié sur Lacan et le monde chinois après l’avoir été présenté dans le cadre du groupe d’études La philosophie au sens large en mars 2008 ; paru dans le numéro de la revue Esprit daté de février 2009 sous le titre « Une querelle sinologique et ses implications. À propos du Contre François Jullien de Jean-François Billeter », disponible sur Cairn.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


5 réflexions sur « Documents sur la controverse Jean-François Billeter / François Jullien (1990-….) »

  1. Merci pour ces documents.

    J’avais souvent entendu parler de la critique de Billeter aux livres de F Jullien.

    C’est stupéfiant !
    JF Billeter ne veut pas s’ouvrir un instant à l’esprit du projet de F Jullien.
    Il est tellement à côté du sens de ce qu’écrit le sinologue français, c’est assez incroyable.
    Et c’est d’autant plus inquiétant que c’est lui-même un sinologue…
    Si son engagement pour les idéaux de liberté et de résistance à l’impérialisme est touchant, son aveuglement idéologique est impressionnant.
    On est en droit de se demander s’il n’utilise pas le succès des livres de Jullien pour faire parler de lui… ce qui serait encore plus affligeant…

    Le plus drôle étant tout de même l’article de F.Keck. J’ai eu l’impression de lire un étudiant en licence de socio qui multiplie les citations et analogies douteuses pour tenter de se crédibiliser.

    Citons sa conclusion qui ne devrait pas manquer de faire sourire les lecteurs de F.Jullien.
    “mais ce qui permet cette comparaison est le caractère universel des contradictions du sacrifice. Il y a donc bien intérêt à faire le détour par la Chine, non pour dégager l’impensé de notre pensée, mais pour enquêter sur les conditions sociales et anthropologiques de notre pensée.”
    Grandiose plaidoyer pour de passionnantes recherches à venir en sciences sociales…

    Ce professeur d’anthropologie au CNRS écrit sans sourcillé:
    “ce qui permet cette comparaison (entre pensées chinoise et européenne donc) est le caractère universel des contradictions du sacrifice.” (!??)

    Merci monsieur l’anthropologue !

  2. Michael G : Le moins qu’on puisse dire est que vous n’avez visiblement rien compris quant au fond du problème…

  3. Est-ce ici une réaction au message de G. Mickael ou au contenu de ce dossier ?

    Dans le dernier cas, c’est apparemment vous qui n’avez pas compris la raison d’être de ce dossier. Il s’agit simplement de rassembler des documents sur la question pour permettre à chacun de s’en faire une. Après, que j’ai compris ou non le fonds du problème, peu importe. Je n’en ai pas la prétention. Mais puisque apparemment vous l’avez compris, vous, ce serait sympathique de nous l’exposer…

    Serviteur.

  4. L’origine du problème ?

    Cela me semble principalement une incompréhension de Billeter aux partis pris méthodologiques et aux finalités des écrits et travaux de François Jullien.

    (son premier article ci-dessus et la réponse de FJ sont très explicites à ce sujet).

    L’objectif de François Jullien est de faire dialoguer deux cultures qui se sont construites sur des paradigmes très différents. Il cherche en particulier à ressourcer la pensée occidentale par le détour de la pensée chinoise, mettant ainsi en évidence nos impensés.

    C’est un travail dont la portée va bien au delà de la sinologie par le recul critique qu’il nous offre d’où probablement l’importance de son lectorat.

    Billeter voudrait que François Jullien suive d’autres objectifs théoriques et prenne des positions idéologiques critiques sur la Chine d’aujourd’hui…

    Caricaturalement, on pourrait dire que Billeter reproche à Jullien de ne pas faire la même chose que lui…

    Et si je suis passé au côté du fond du problème à l’origine de cette polémique lancée par Billeter, je serais curieux de découvrir ce qui m’aurait échappé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.