Dali et L’angélus de Millet

Je ne sais pas si vous le savez(1), mais une grande exposition est consacrée à Salvador Dalí par le Centre Pompidou du 21 novembre 2012 au 25 mars 2013. Ce me semble être une bonne occasion de vous dire un mot du Mythe tragique de l’Angélus de Millet, ouvrage consacré à du tableau fort connu de Millet. Ecrit en 1938, après une période où Dalí a peint plusieurs toiles inspirées de l’Angélus(2), ce livre ne paraîtra qu’en 1963 chez Jacques Pauvert(3).

Dans cet essai, l’artiste applique sa méthode d’interprétation paranoïaque-critique pour proposer une lecture de la symbolique érotique de l’œuvre. Il a surtout une géniale intuition. Pour lui, les deux personnages pleurent leur enfant défunt, qui se trouvait initialement à la place du panier. Et effectivement, en 1963, une radiographie réalisée par les laboratoires du Louvre à la demande de Salvador Dalí et de Jacques Pauvert, confirme que, sous le panier, il a été peint à l’origine un parallépipède sombre qui pourrait bien être un cercueil d’enfant.

Ce que je viens d’écrire figure un peu partout sur internet. Je voudrais juste ajouter que vous trouverez d’autres détails sur Dalí et L’angélus dans l’excellente bande-dessinée de Homs et Giroud, L’angélus, une œuvre qui mêle habilement secrets de famille et histoire de l’art.

______________________

(1) Il est difficile de passer à côté avec tous les numéros hors-série qui lui sont consacrés par Connaissance des arts, Le FigaroLe Monde, Le Nouvel Observateur ou Télérama.

(2) Par exemple :

L’angélus Architectonique De Millet (1933)

Gala et l’Angélus de Millet précédant l’arrivée imminente des anamorphoses coniques (1933)

L’atavisme du crépuscule (1934)

Reminescence archéologique de l’Angélus de Millet (1935)

(3) Il sera réédité chez le même éditeur en 1978, puis novembre 2012 aux éditions Allia.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jean Stouff (3 janvier 2013). Dali et L’angélus de Millet. Biblioweb. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/lz5z


Une réflexion sur « Dali et L’angélus de Millet »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.