Les Monumenta Germaniae Historica en ligne

En cherchant une édition du Liber ad gloriam martyrum de Grégoire de Tours(1), j’ai été amené à chercher quelques informations sur les Monumenta Germaniae Historica fondés en 1819 par la Gesellschaft für Deutschlands ältere Geschichtskunde. C’est une des entreprises éditoriales les plus prestigieuses pour l’édition critique de textes de l’Antiquité tardive et du Haut Moyen-Age avec ses 300 volumes répartis en cinq séries principales (Scriptores, Leges, Diplomata, Epistolae et Antiquitates) et en 33 sous-séries.

Brepols en propose une version électrronique sur abonnement sur sa base Brepopolis : les eMGB. Je dois dire que cette version n’est pas très aisée d’utilisation(2).

Il existe une autre version en ligne de ce recueil : les digitalen Monumenta Germaniae Historica (dMGH). avec un interface en allemand, ce qui ne devrait pas être insurmontable pour les chercheurs motivés. J’ai pu y trouver sans trop de difficultés l’ouvage que je cherchais.

Par ailleurs, un certain nombres des volumes des MGH sont disponibles sur :

Archive.org

Documenta catholica omnia

Gallica

Bon à savoir si votre bibliothèque n’est pas abonnée à la base Brepols ou si vous avez quelques difficultés à vous y connecter pour d’obscures raisons techniques…

Dernière mis à jour : 7 janvier 2015

____________________

(1) Une version bilingue latin-français est accessible en ligne sur Archive.org dans un volume publié en 1857 et intitulé Les livres des miracles et autres opuscules traduits par H. L. Bordier.

(2) Pour en savoir plus sur les eMGH, voir le dépliant 2012 et le manuel.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.