Livres imaginaires chez… le baron Corvo

Hadrien S’enferma alors pour Se reposer, fumant et lisant les Comptes rendus de Livres non écrits, dans quelques vieux numéros de la Monthly Review. L’un d’eux Le fit réfléchir. Il s’intitulait ; Rappport de Thucydide sur le Discours de Périclès à l’occasion du couronnement du roi Édouard VII.

Baron Corvo, Hadrien VII, chap. XV.

Dans sa préface à la traduction française d’Hadrien VII qu’il a fait paraître en 1952 à La Table ronde, Jules Castier rappelle que Frederick Rolfe, alias le baron Corvo, a lui-même rédigé en 1903/04, en collaboration avec Sholto Douglas, une série de comptes rendu fantaisistes de livres qui n’ont jamais été écrits comme les Communiqués de Machiavel sur la guerre sud-africaine, la Vie de Carlyle par Johnson, De moribus et populis Americae de Tacite, les Lettres de Lord Chesterfield à M. Piermont Morgan, un Discours de Cicéron sur Jeanne d’Arc, etc. Ces textes ont été réédités chez Tragara Press en 1985. Je n’en ai pas trouvé d’édition en français.

Pour revenir a un thème qui m’est cher, ce même baron Corvo a fait paraître, également en 1903, une traduction anglaise des Rubaiyat d’Omar Khayyam.

Chronique en relation : Catalogues d’ouvrages imaginaires

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.