Napoléon (13) Le coup d’état du général Malet (23 octobre 1812)

Le brave Malet dont je viens de parler, ancien républicain, avait depuis plusieurs années cherché à conspirer contre le despotisme impérial ; c’est même à cette occasion qu’au mois de juillet 1808, Bonaparte crut pouvoir m’envelopper, avec quelques amis, dans une accusation capitale. […]. Malet, enfermé depuis avec des royalistes, sembla donner leur couleur à son audacieux coup de main [d’octobre 1812] ; mais, au tribunal où il fut interpellé par le président : « Le défenseur des droits de son pays, » répondit-il, « n’a pas besoin de défense ; il triomphe ou il meurt.»

Mémoires, correspondance et manuscrits du général Lafayette.

Voici quelques années, j’ai découvert par hasard la tentative de coup d’état de Malet contre Napoléon. C’était en lisant à la bande dessinée de Nicolas Juncker, parue en 2005 aux éditions Treize étranges avant d’être rééditée chez Glénat en 2010. Bien évidemment, il s’agit d’une version romancée des évènements, mais ce roman graphique de 160 pages n’en a pas moins le mérite de rappeler un évènement un peu oublié des livres retraçant l’histoire du Premier Empire.

Non qu’il n’y ait pas d’ouvrages sur le général Malet et ses conspirations. Le dernier paru est celui de Thierry Lentz, La Conspiration du général Malet : 23 octobre 1812 : Premier ébranlement du trône de Napoléon (Perrin, 2012).

Parmi les ouvrages plus anciens, certains sont en ligne :

Jean Baptiste Hyacinthe Lafon d’Ausone. Histoire de la conjuration du Général Malet: avec des détails officiels sur cette affaire. Paris : Juin 1814.

Pierre Alexandre Lemare. Malet ou coup d’œil sur l’origine, les éléments, le but et les moyens des conjurations formées en 1808 et 1812, par ce général et autres ennemis de la tyrannie. Paris, 1814.

N…. N… d’Aubignose. La conjuration de Mallet (!) contre Napoléon. Gand,1824

Causes politiques célèbres du dix-neuvième siècle rédigée par une société d’avocats et de publicistes. Tome second [Procès du général Malet. Procès de Louvel. Procès de Bories et autres (conspiration de La Rochelle). Procès de la reine d’Angleterre]. H. Langlois, 1827.

Charles Nodier. Souvenirs, épisodes et portraits pour servir a l’histoire de la Révolution et de l’Empire. Tome second. Bruxelles : Louis Hauman, 1831.

Pierre Dieudonné Louis Saulnier. Éclaircissemens historiques sur la conspiration du Général Malet, en octobre 1812. Paris : Librairie orientale de Prosper Dondey Dupré, 1834.

Edme Théodore Bourg Saint-Edme. Répertoire général des causes célèbres françaises, anciennes et modernes. Paris : Louis Rosier, 1835.

Pierre Dieudonné Louis Saulnier. Éclaircissemens historiques sur la conspiration du Général Malet, en octobre 1812. Paris : Librairie orientale de Prosper Dondey Dupré, 1834.

Henri Dourille. Histoire de la conspiration du Général Malet, 1812. Paris : Bureau du Journal du peuple, 1840.

Emile Marco de Saint-Hilaire. Souvenirs du temps de l’empire. Conspiration de Mallet (!) en 1812 : élude historique. Parisn 1841. Bruxelles, 1842.

Victor Claude Alexandre Faneau de Lahorie. Éclaircissements historiques sur la conspiration du général Malet. Paris, 1854.

Paschal Grousset. La conspiration du général Malet, d’après les documents authentiques. Paris : Armand Chevalier, 1869.

Ernest Hamel, Histoire des deux conspirations du général Malet, Paris :Librairie de la Société des Gens de Lettres, 1873. Autre accès.

Albert Duruy. « La Conspiration du général Malet » , Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 31, 1879, p. 632-661.

Frédéric Masson, La vie et les conspirations du Général Malet, 1754-1812, Paris, Ollendorff, 1921. Réédition : Fb&c Limited, 2017.

Et pour resituer l’affaire dans le contexte plus général des oppositions républicaines et des conspirations militaires sous l’Empire, voici deux articles en ligne :

Bernard Gainot, « Pratiques politiques et stratégies narratives. Hypothèses de recherche sur les conspirations militaires : “La conspiration Malet” de 1808 », Politix, n° 54, 2001, p. 93-117.

Natalie Petiteau, « Les fidélités républicaines sous le Consulat et l’Empire », Annales historiques de la Révolution française, n° 346,  2006, p. 59-74.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.