Napoléon (15) Madame de Rémusat, les échecs et le duc d’Enghien

UNE PARTIE D’ÉCHECS GAGNÉE PAR NAPOLÉON.

Nous sommes au 20 mars 1804, à la Malmaison. Le duc d’En-
ghien
venait d’arriver à Vincennes, où une commission militaire
allait le juger et le faire exécuter.

Voici comment M. Thiers, dans son Histoire du Consulat et de
l’Empire
(1), nous décrit cette scène.

« Le premier consul était venu chercher le repos et l’isolement dans sa retraite de la Malmaison. Le cercle se composait ce soir là , de son secrétaire , de Joséphine, de quelques dames et de quelques officiers. Seul, distrait, affectant le calme , le premier consul avait fini par s’asseoir devant une table, et il jouait aux Echecs avec l’une des dames les plus distinguées de la cour consulaire, laquelle, sachant que le prince était arrivé, tremblait d’épouvante en pensant aux conséquences possibles de celte fatale journée. Elle n’osait lever les yeux sur le premier consul, qui, dans sa distraction, murmura plusieurs fois les vers les plus connus de nos poètes sur la clémence : d’abord ceux que Corneille a mis dans la bouche d’Auguste , et puis ceux que Voltaire a mis dans la bouche d’Alzire.

Monsieur Thiers résume le récit que Madame de Rémusat a fait cette soirée à la Malmaison dans ses Mémoires.

Sur Napoléon et les échecs

Thierry Libaert. “Napoléon joueur d’échecs”, Revue du Souvenir Napoléonien, n° 424, août-septembre 1999, p. 50-54.

Bernard Lucas. “Napoléon joueur d’échecs”, MJAE, 2002.

Bernard Lucas. “Les trois parties d’échecs notées de Napoléon”, MJAE, 2005.

Marielle Brie. “Napoléon, joueur d’échecs”, Blog Napoléon Cologne, 18 janvier 2021.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.