Les cartes de l’IGN

Le catalogage des cartes évoqué précédemment m’amène à m’intéresser particulièrement aux cartes de l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière (IGN) qui vont constituer une large partie de nos collections et à réunir quelques informations, un peu dispersées sur internet.

Je dédie cette chronique aux cartes d’état-major et aux commentaires de cartes topographiques qui firent mes délices de l’hypokhâgne aux concours de CAPES et d’agrégation

Mise à jour du 20 novembre 2017

En vue d’une formation sur l’IGN prévue le 30 novembre 2017, cette page a été profondément  modifiée.

Sommaire

Informations générales les cartes de l’IGN

Typologie des cartes topographiques de l’IGN

Au temps d’internet et du numérique

Dernière mise à jour : 20 novembre 2017.

Informations générales les cartes de l’IGN

Ressources générales

Dans IGN Rando, voir la boutique avec sa partie consacrée aux cartes.

Dans IGN Education, découvrez le monde des cartes et plusieurs dossiers.

SEIG – Serveur Educatif sur l’Information Géogaphique éducatif, coréalisé par l’IGN et du Ministère de L’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie où vous trouverez parmi de nombreux dossiers une fiche pour lire d’une carte ou un document géographique.

Édugéo de l’IGN et du Ministère de l’Éducation Nationale.

Cartothèque de l’université Paris 8.

Le tutoriel sur les cartes françaises réalisé par la bibliothèque de géographie de l’université Paris 1.

Fabrication d’une carte

Hier

Voir aussi l’exemple des cartes IGN de l’Afrique du Nord réalisées dans les années 1950-1960.

… et aujourd’hui

Lecture d’une carte

Ressources générales

Sur IGN Education, voir Lire une carte et s’orienter.

Sur le SEIG, voir la Lire d’une carte ou un document géographique.

Sur Géoligne, voir Lecture de carte (pdf)

Voir aussi ci-dessous cet extrait du catalogue grand public 2017 :

Légende des cartes topographiques 1:25 000
Aspects particuliers

Lire une carte, c’est aussi

  • comprendre les courbes de niveau…

  • … et pour les plus experts, utiliser une boussole.

Typologie des cartes topographiques de l’IGN

C’est en 1970, avec la création de la direction commerciale de l’IGN, que sont lancées des deux premières séries de cartes touristiques pliées : la série rouge au 1:250.000, routière et culturelle et la série verte au 1:100.000, idéale pour les circuits en vélo. Les séries orange au 1:50.000 et bleue au 1:25.000 suivent en 1975.

1975

Je commencerai par ces 4 séries « historiques ». Ce sont celles présentes dans les collections de la bibliothèque où je travaille : nous les avons intégrées au cours  de l’année 2015-2016 et je les connais un peu pour les avoir cataloguées en cette occasion.

Il existe d’autres, souvent d’origine plus récentes que je vous présenterai plus brièvement, car je les connais moins. La plupart de ces séries sont présentées sur la boutique d’IGN Rando.


Cartes topographiques 1:25 000

La partie sur les cartes au 1:25 000 est la plus longue, car ce sont celle dont je fais la plus forte utilisation, et depuis longtemps, pour mes randonnées….

Quiz sur les cartes au 1:25000 réalisé par la Cartothèque de l’université Paris 8.

Le tableau d’assemblage au 1:25000 sur IGN Espace revendeurs

Choisir une carte de randonnée avec l’IGN

Présentation générale des séries au 1:25.000

Deux dates importantes pour les cartes au 1:25 000

1968 : publication de la première carte de randonnée pliée au 1 : 25 000 sur la forêt de Fontainebleau.

1980 : achèvement de la couverture de la France au 1 : 25 000 et au 1 : 50 000.

TOP 25 et Série bleue sur IGN Rando

La carte topographique de la France au 1:25 000 est une «entité complexe» selon les mots de Céline Cornuault (cartothèque du Muséum). Elle se divise en plusieurs sous-séries que des membres de Géoréseau ont entrepris d’inventorier et d’intégrer au catalogue CartoMundi (ce sera un chantier à suivre…) :

Série bleue apparue en 1975  : les cartes ont des numéros de 4 chiffres suivis de O (ouest) ou E (est). En fait jusque vers le milieu des années 1980, les cartes n’indiquent pas Série bleue, mais Carte topographique 1:25 000 et à la place de O et E qui apparaissent au cours des années 1980, c’est ouest et est qui est écrit.

TOP 25 apparue en 1989 : les cartes ont des numéros de 4 chiffres suivis de OT ou ET, couvrent deux fois plus de terrain et contiennent beaucoup de renseignements touristiques supplémentaires que les cartes de la série bleue d’origine. Les cartes TOP 25 correspondent aux régions les plus fréquentées : littoral, forêts et montagnes, soit environ 25 % de la France.

TOP 25R (R comme Résistante) apparue en 2012 : les cartes sont imprimées sur un support imperméable, indéchirable et en recto verso pour être plus compacte ; elles ont des numéros de 4 chiffres suivis de OTR ou ETR (au lieu de OT ou ET de la série TOP 25 classique).

Nouvelle Série bleue (SB) apparue en 2014 : nouvelle série dont les cartes, comme les TOP 25,  couvrent deux fois plus de terrain qu’une carte Série bleue classique.  Pour être plus précis, d’après des informations trouvées sur un  document de l’IGN  destiné aux revendeurs :

Elles couvrent une zone géographique de 680 km2 avec recouvrements, versus 280 km2 dans l’ancien découpage sans recouvrement.

Pour la plupart des cartes (84%), la zone couverte correspond à l’assemblage des anciennes Série Bleue Est et Ouest : la nouvelle carte 1920 SB est issue de l’assemblage des anciennes 1920 E et 1920 O. Les autres cartes sont réalisées avec des découpages spécifiques pour optimiser le nombre de références en raccord avec les cartes TOP 25 ou en zone frontalière.

En 2018, la série sera composée de 682 cartes, contre 1316 dans l’ancien découpage.

Numéros et noms des cartes

Les numéros des cartes sont attribués selon la position de la zone représentée dans le quadrillage géodésique de la la France réalisé par l’IGN (cf. grille orthonormale) de sorte que les deux premiers chiffres du numéro d’une carte correspondent à une colonne et les deux derniers à une ligne (cf. tableau d’assemblage au 1:25000).

Les chiffres indiquant la colonne sont peu élevés à l’Ouest (ex :  0317 OT pour la carte de l’île d’Ouessant) et le sont plus à l’Est (ex : 3815 E pour la carte de Herlisheim).

Les chiffres indiquant la ligne sont peu élevés au Nord (ex :  2304 O pour la carte de St-Omer) et le sont plus au Sud (ex : 2548 OT pour la carte de Perpignan).

La zone délimité par les 4 chiffres correspond à celle représenté sur les cartes 1:50 000 de la série orange (voir plus loin).   Au début de la Série bleue, de 1977 à 1979, les 2 cartes correspondant à la même zone de 4 chiffres pouvaient porter le nom de la même localité, comme par exemple les deux cartes suivantes parues en 1978 :

1724 ouest, Loudun ouest : Loudun y figure

1724 est, Loudun est : Loudun n’y figure pas et la localité principale de la zone représentée est Richelieu

Dans les éditions suivantes, ces cartes prennent des titres différents

1724 O, Loudun

1724 E, Richelieu

Particularités matérielles : dimensions, couleurs, systèmes de projection, compatibilité GPS
Dimensions des cartes pliées et dépliées

Ces cartes une fois pliées font 23 x 11 à 24 x 12 cm. Dépliées, leur surface varie :

49 x 111 à 49 x 132 cm pour les cartes TOP 25R

67 x 90 à 77 x 91 pour les cartes Série bleue classiques

92 x 121 à 96 x 132 cm pour les cartes TOP 25

95 x 132 cm pour les cartes Série bleue SB

Légende des cartes 1:25 000

Une carte Série bleue était imprimée en 4 couleurs. Les cartes de la série TOP 25 ou de la Nouvelle Série bleue SB sont imprimées en 5 couleurs.

en vert : la végétation

en bleu : l’hydrographie

en orange :

essentiellement les courbes de niveau représentant les formes du relief, l’orographie (elles sont en noir sur les reliefs abruptes et en bleu sur les glaciers)

mais aussi les routes principales et les frontières

en noir :

les éléments de la planimétrie :

le réseau des voies de communication

les constructions,

les limites administratives

les écritures des altitudes (arrondies au mètre)

les chiffres de population des communes (en milliers d’habitants)

les numéros des routes et les noms de lieux (toponymie)

en magenta :

des éléments liés au tourisme et aux loisirs (sentiers de grande randonnée (GR), camping, tennis…)

Cliquez pour accéder au document pdf

Outre les ressources générales proposées plus haut, de nombreux sites présentent la légende des cartes topographiques 1:25.000 :

La toile scoute

Astuces pratiques

Lemel

Projection, ellipsoïde et compatibilité GPS

Les cartes au 1:25 000 sont réalisées selon la projection conique conforme de Lambert et l’ellipsoïde de Clarke 1880.

De plus, depuis mars 1999, les cartes 1:25 000 publiées sont compatibles GPS et intègrent le quadrillage kilométrique UTM-WGS 84 de localisation GPS (voir aussi ici). Cependant cette affirmation générale qui doit être relativisée :

Si une carte est compatible GPS tout en portant une date antérieure à 1999, c’est qu’il s’agit du tirage d’une carte publiée avant mars 1999 auquel a été ajouté le quadrillage kilométrique UTM-WGS 84 de localisation GPS.

Certaine cartes publiée après dans les années qui suivent 1999 ne sont pas encore compatibles GPS et il faut attendre l’édition suivante pour qu’elles le soient : par exemple la 2e édition de la TOP 25 3420ET Mulhouse datée de 2002 n’est pas compatible GPS alors que la 3e édition datée de 2009 l’est.

Le cas particulier des cartes 1:25.000 antérieures à 1977

A titre de curiosité historico-bibliographique, signalons quelques particularités des cartes topographiques 1:25.000 jusqu’en 1977 :

Les numéros de 4 chiffres suivis de 2 autres chiffres séparés d’un tiret  (1-2 ; 3-4 ; 5-6 ; 7-8) dont voici la correspondance pour une zone délimitée par 4 chiffes :

1-2   = partie Ouest moitié Nord

3-4 = partie Est moitié Nord

5-6 = partie Ouest moitié Sud

7-8 = partie Est moitié Sud

D’où cet exemple de correspondance entre 2 cartes de la Série bleue classique avec 4 cartes de randonnées antérieures à 1977

3533 ouest, Moûtiers

3533 1-2, Moûtiers + 3533 5-6, Moûtiers

3533 est, Tignes. Pralognan-la-Vanoise

3533 3-4, Moûtiers + 3533 7-8, Moûtiers

Remarques additionnelles :

les quatre cartes topographiques 1:25.000 jusqu’en 1977 portent le nom de la même localité, bien que celle-ci ne figure pas sur trois d’entre elles

la zone couverte par une carte topographique 1:25.000 correspond à 1/2 de celle couverte par celle de la Série bleue classique et  à 1/4 de celle couverte par les cartes TOP 25 et Série bleue SB

la carte dépliée fait seulement de 46 x 77 cm environ

Cartes topographiques 1:50 000

Dénominations successives

Carte topographique 1:50 000

Série orange 1:50 000

Numérotation et correspondance avec les cartes 1:25 000

Comme pour les cartes au 1:25 000, les numéros des cartes sont attribués selon la position de la zone représentée dans le quadrillage géodésique de la France réalisé par l’IGN (cf. grille orthonormale) de sorte que les deux premiers chiffres du numéro d’une carte correspondent à une colonne et les deux derniers à une ligne.

Chaque carte correspond à deux cartes de la Série bleue 1:25 000 ou à une carte de TOP 25 :

Série orange 3244 Aix-en-Provence

Série bleue 3244 ouest, Aix-en-Provence

Série bleue 3244 est, Trets. Montage Ste-Victoire

Par contre, la correspondance est rarement parfaite avec les cartes TOP 25. Voir par exemple les coordonnées des cartes :

Série orange 3244 Aix-en-Provence :

E 5°23’52-E 5°45’28 / N 43°33’40-N 43°22’52

TOP 25 1:25.000 3244 ET, Montagne Ste-Victoire. Aix-en-Provence. Gardanne. Trets :

E 5°27’35-E 5°43’47 / N 43°41’42-N 43°24’25

Commencée au mileu des années 1970, la publication de cartes dans cette série semble avoir été abandonnée après 2010. Elle n’est plus référencée sur IGN Rando.

Cartes topographiques 1:100.000

Les cartes topographiques au 1:100.000 de l’IGN sont représentées par la Série verte lancée en 1970, qui devient TOP 100 à partir de 1998. Les cartes sont numérotés de 1 à 74, puis de 101 à 176 à partir de 2008, avec en plus une carte numérotée 90 (Environs de Paris) ou 190 (Paris. Chantilly. Fontainebleau : tourisme et découverte) selon la date de publication.

Voilà ce qu’en dit l’IGN

C’est la série idéale pour découvrir une région ! Ultra polyvalente, cette carte vous aidera en toutes circonstances : à pied, à vélo ou en voiture, les informations conviennent à tous vos déplacements. Réseau routier, patrimoine historique et naturel, points de vue, courbes de niveaux, itinéraires de randonnée, rien ne manque dans cette carte dont le carroyage est également compatible GPS. A avoir à portée de main en toutes circonstances ! A mi-chemin entre la carte routière classique et la carte de randonnée,  ces cartes sont à l’échelle 1 : 100 000 soit 1 cm = 1km.

TOP 100 sur IGN Rando

Cartes topographiques 1:250.000

3 séries se succèdent à partir de 1970 comportant chacune 16 cartes numérotées de 101 à 116 :

  • Carte touristique 1:250 000

  • Série rouge

  • TOP 250 de 1992 à 2000

Carte régionale 1:250 000 : série comportant 21 cartes numérotées de R01 à R21 à partir de 2004.

    • 19 correspondent aux 22 régions d’avant la réforme de 2015 dont 3 cartes comprenant 2 régions (R01 ; R02 ; R05)

    • 2 transversales (R20 ; R21)

Les dernières éditions datent de 2013 et ces cartes ne sont plus référencées dans la boutique IGN Rando.

101 Pays du Nord. Picardie

102 Normandie

103 Île-de-France. Champagne

104 Lorraine. Alsace. Sarre

105 Bretagne

106 Val de Loire

107 Poitou-Charentes

108 Nivernais. Bourgogne

109 Bourgogne. Franche-Comté

110 Bordelais. Périgord

111 Auvergne

112 Savoie. Dauphiné

113 Pyrénées occidentales

114 Pyrénées. Languedoc-Roussillon

115 Provence-Alpes-Côte d’Azur

116 Corse

R01 Nord. Pas-de-Calais. Picardie

R02 Basse- et Haute Normandie

R03 Île-de-France

R04 Champagne-Ardenne

R05 Alsace-Lorraine

R06 Bretagne

R07 Pays de la Loire

R08 Centre

R09 Bourgogne

R10 Franche-Comté

R11 Poitou-Charentes

R12 Limousin

R13 Auvergne

R14 Rhône-Alpes

R15 Aquitaine

R16 Midi-Pyrénées

R17 Languedoc-Roussillon

R18 Provence-Alpes-Côte d’Azur

R19 Corse

R20 Vallée du Rhône

R21 Vallée de la Loire

Autres séries de l’IGN

Comme je vous l’ai indiqué , les cartes 1:50.000 et les cartes 1:250.000 semblent ne plus faire l’objet de nouvelles éditions, alors que les cartes 1:25.000 connaissent au contraire un nouveau développement. Ce double mouvement s’inscrit dans une offre très diversifiée où coexistent diverses séries de cartes topographiques de la France, diverses tant par l’échelle utilisée que par leur utilisation finale. Une offre qui, depuis 2011, a été sensiblement renouvelée. En voici un petit panorama. Plus d’information,  je vous renvoie au catalogue grand public de l’IGN.

Les cartes pour des déplacements importants en France

Carte nationale  : 1 carte 1:1 000 000

Cartes quarts de France  : 4 cartes  1:350 000 couvrant 5 à 6 régions de France

Cartes TOP 200 : nouvelle série publiée depuis 2013, cette série de 6 cartes 1:200 000 regroupe une région ou une zone d’exception sur une seule carte.

L’apparition récente des cartes quarts de France et de la série TOP 200 explique sans doute l’effacement des cartes régionales 1:250 000.

Les cartes pour des usages locaux

Cartes départementales : des cartes 1:150 000.

Une ville et ses environs : cette série de cartes 1:80 000 existe depuis 2011. Chaque carte inclue le plan de ville, principalement 1: 13 000 et/ou un extrait de carte 1:30 000.

Cartes TOP 75 : cette série de cartes 1:75 000 existe elle aussi depuis 2011…

L’apparition des deux séries précédentes semble directement liée à la disparition des cartes 1:50 000 de la série orange.

Les plans de villes : une série de cartes dont l’échelle varie entre 1:10 000 et  1:13 000

Des versions diverses d’une même carte

Ce panorama des cartes concernant la France est loin d’être complet, plusieurs séries déclinant des versions indéchirables, plastifiées, recto-verso et j’en passe…

Les cartes IGN de l’outre-mer

A faire

Les cartes IGN pour l’étranger

Même si cela reste marginal, il ne faut pas oublier que l’IGN développe aussi une série de cartes et de plans concernant les pays du monde au niveau des Etats (de l’Afrique du Sud au Togo), des régions (de l’Andalousie à la Vénétie) ou des villes (de Barcelone à Washington).

Les reproductions de cartes anciennes

Selon les titres et les séries, les reproductions sont en offset et/ou en taille douce.

Voir notamment les séries suivantes :

Cartes des batailles napoléoniennes (125)

Cartes de Cassini (335)

> Tableau d’assemblage des cartes de Cassini

Cartes de l’état-major (265)

 

Au temps d’internet et du numérique

Du choix de la carte à la carte sur mesure

Si L’Espace revendeurs propose un outil de recherche intéressant, vous trouverez aussi dans IGN Rando et sa boutique, outre la présentation des diverses séries en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire, trois services destinés au grand public (avec quelques applications plus professionnelles)  :

A proximité propose une sélection de  de cartes correspondant à une recherche sur un nom de lieu.

Voir : Choisir une carte pour une randonnée avec l’IGN

Parcours permet notamment de  découvrir des randonnées à réaliser à partir d’un lieu avec des suggestions pour les cartes à utiliser. Il s’agit en fait d’une plateforme collaborative dont l’offre se développe grâce aux contributions des abonnés qu’ils soient pratiquant d’activité nature ou professionnel (fédérations sportives, parcs, collectivités territoriales…)

Carte à la carte permet de créer et de recevoir une carte ou poster personnalisé. Ce service est proposé depuis 2012. Rendant possible l’édition de cartes dont l’emprise est personnalisée, il lève la dépendance de l’utilisateur aux découpages du territoire prédéfinis par l’IGN. Il est possible d’ajouter des données personnelles spatialisées (polygones, vecteurs, points, etc.), de choisir le titre et la photo de couverture. La carte personnalisée est sensiblement plus chère que la carte produite en série : 14,50 euros, contre 7,85 euros pour une série TOP100 et 12,00 euros pour une série TOP25 et Bleue (prix éditeur 2017).

Les cartes IGN dans les référentiels images

La seconde partie de la conférence ci-dessous, datée du 28 sept 2017, concernent les fonds cartographiques numériques :

Géoportail et Remonter le temps

Sur ces deux sites de l’IGN, qui s’adressent autant au grand public qu’à des professionnels, je vous renvoie à la première partie de la chronique Les cartes sont des machines à remonter le temps où j’ai insisté plus particulièrement sur la comparaison diachronique qui permet de remonter le temps pour étudier une évolution.

Cependant, il ne faut pas oublier que le Géoportail  est destiné avant tout à apporter sur la situation actuelle du territoire national aujourd’hui des informations et des documents divers (parcelles cadastrales, cartes forestières…) organisées en grandes thématiques ou au sein des annexes INSPIRE

En savoir plus sur INSPIRE

Des tutoriels existent, notamment sur Youtube (voir ci-dessous) :

Lire

ce qu’il en est dit sur le Conseil national de l’information géographique (CNIG) et IGN L’Espace Professionnel)

la Lettre d’information du Géoportail

Ecouter la conférence en ligne de l’IGN du 24 octobre 2013 :


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Une réflexion sur « Les cartes de l’IGN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.