Le Territoire de Belfort : ébauche de webographie historique

Le Territoire de Belfort est né de la défaite française de 1871 face à la Prusse et à ses alliés. Désigné dans le traité de Francfort sous la dénomination d’arrondissement subsistant du Haut-Rhin, il est la seule partie de l’Alsace restée française. Il devient département à part entière en 1922.

Pourtant l’Alsace a été réintégrée à la République, et, selon Michel Rillot (Revue d’Alsace, n° 135, 2009),

le 20 novembre 1920, le comité de la Société belfortaine d’émulation émet un vœu en faveur du rattachement de Belfort à l’Alsace et de la reconstitution du département du Haut-Rhin. Ceci prouve l’attachement des Belfortains à leur ancien département. Ce souhait ne sera pas exaucé par le gouvernement.

Avec mon mauvais esprit habituel, je me demande si le vœu exprimé par le comité de la Société belfortaine d’émulation était bien celui de l’ensemble des Belfortains   et si, après cinquante ans de séparation, ce retour au Haut-Rhin avait grand sens pour les générations nées après 1871 ? Du reste, la réintégration de l’Alsace à la France en avait-elle plus ?

Bref, ne pouvant redevenir alsacien, le Territoire s’est fait franc-comtois, mais reste un peu des deux à la fois. Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire dans une précédente chronique, ma famille est issue de cette terre de frontière dont je souhaiterais mieux connaître l’histoire. Pour un panorama de celle-ci, je peux me référer à Wikipédia ou au site du département, mais je voudrais réunir ici un peu plus de documentation en ligne.

La Société belfortaine d’émulation et son bulletin

La Société belfortaine d’émulation a été fondée en 1872 par le Colmarien Jean-Jacques Dietrich et des personnalités locales tant alsaciennes que belfortaines afin de pouvoir, dans ce lambeau d’Alsace restée française, publier des articles sur l’histoire et servir de vitrine aux chercheurs annexés.

Elle publie depuis cette date le Bulletin de la Société belfortaine d’émulation

Les fascicules suivants sont accessibles en ligne :

sur Gallica : n° 1 (1872) à 56 (1948/49) sauf les n° 34 et 35 parus durant la Première Guerre mondiale

sur Archive.org : n° 8 (1886/87), 12 (1893), 15 (1896) et 19 (1900)

Sommaires depuis 2004

Les tables du BSBE

Table complémentaire 1872-1983 dans BSBE n° 77-1985.

Table complémentaire 1984-2003 dans BSBE n° 94-2003.

Table complémentaire 2004-2013 dans BSBE n° 106-2015.

Un volume de la Revue d’Alsace

En 1871, la Revue d’Alsace  intitule son 22e volume Belfort et son territoire constitué de deux parties inégales en importance :

« Notions générales » p. 3-23 : panorama de l’histoire du Territoire de Belfort des temps préhistoriques à la période française.

« Notions particulières » p.  27-296 : présentation par ordre alphabétique de chaque commune du Territoire.

Ce volume est accessible dans les bibliothèque numériques suivantes :

Archive Gallica Google Hathitrust
 oui oui 1er ex  –  2e ex  –  3e ex oui

Les Archives départementales

Le site des Archives départementales du Territoire de Belfort propose trois modes d’accès aux documents conservés, dont une partie a été numérisée :

Recherche simple, qui donne accès aux inventaires d’archives classés par fonds.

Recherche thématique, qui permet de visualiser l’ensemble des fonds qui sont actuellement numérisés.

Voir notamment dans cette rubrique les expositions et ouvrages en ligne.

Recherche géographique, qui donne par village l’ensemble des inventaires des fonds d’archives qui s’y rapporte.

L’association LISA

Lisa est à l’origine, en 1991, une équipe de chercheurs amateurs prospectant les sources de l’histoire de la Région de Belfort et voulant constituer une base d’information au service de tous, libre et gratuite. Elle a choisi de développer son activité en liaison étroite avec les Archives départementales du Territoire de Belfort et les institutions patrimoniales intéressant l’histoire de la région de Belfort. Muée en association a but non lucratif fin 2001, elle développe divers partenariats avec le Conseil Général du Territoire-de-Belfort, le Conseil général du Haut-Rhin, le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, la Ville de Belfort, les Archives Municipalesa et la Bibliothèque Nationale de France.

Son site internet permettant un accès libre et gratuit du travail de ses membres, notamment de nombreux articles sur l’histoire du Territoire de Belfort, une présentation des entités administratives et divers outils pour découvrir les sources dépouillées. Bref, un site à découvrir.

Autres sites

Le patrimoine des communes du Territoire de Belfort, site de David Fourel, riche en photographies du patrimoine architectural et artistique des diverses commune du département.

Cœuvatte Suarcine Vendeline, site d’une association s’intéressant à l’histoire des communes des vallées de la Cœuvatte, de la  Suarcine et de la Vendeline, à savoir Courcelles,  Courtelevant, Florimont et Réchésy. Elle publie un bulletin annuel.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.