Quelques ouvrages du XIXe siècle sur le bouddhisme

Je rassemble ici quelque ouvrages du XIXe siècle sur le bouddhisme. C’était le temps de la (re)découverte de cette école de pensée par l’Occident, avec ce que cela peut comporter de  fascination et de malentendus  soulignés par Roger-Pol Droit (Le culte du néant : les philosophes et le Bouddha) et Frédéric Lenoir (La rencontre du bouddhisme et de l’Occident).

La présente liste fera l’objet de mises à jour plus ou moins régulières. Les titres y figurent en ordre chronologique avec des renvois vers les versions en ligne quand elles existent et vers les notices biographiques des auteurs.

Années 1830

Jean Jacques Boechinger (1802-1831). La vie contemplative, ascétique et monastique chez les Indous et chez les peuples bouddhistes. Strasbourg : F. G. Levrault, 1831. Voir un autre exemplaire en ligne

Années 1840

Félix Nève (1816-1893). De l’état présent des études sur le bouddhisme et de leur application. Gand: impr. P. van Hifte, 1846. Extrait de la Revue de Flandre Tome Ier p.  457-477 ; p. 527-549.

Années 1850

Schoebel, Charles (1813-1888). Le Bouddha et le bouddhisme. Paris : Benjamin Duprat, 1857.

Années 1860

James-Alfred Porret (1843-1924).  Le Bouddha et le Christ : fatalité ou liberté. Lausanne : Imer, 1879.

Années 1870

Eugène Virieux. Le Bouddha, sa vie et sa doctrine : essai d’histoire des religion. Paris : Ernest Leroux, 1884. Avec une préface de James-Alfred Porret.

Edwin Arnold (1832-1904). The Light of Asia or The Great Renunciation. London : Trübner & Co, 1879.

Cet ouvrage eut un grand succès et fut traduit en plusieurs langues. La première édition en français, La Lumière de l’Asie : le grand renoncement, paraît en 1899 chez Chamuel, dans une traduction de Léon Sorg. D’autres éditions suivront, cette fois aux éditions Adyar, qui dépendent de la Société théosophique. La troisième édition, publiée en 1931, est accessible en ligne. La dernière date de 2017.

Années 1880

Jésus-Bouddha. Auxerre : G. Rouillé

Henry Steel Olcott (1832-1907).  A Buddhist catechism. Madras, 1881.

Ce catéchisme a été rédigé par le président de la Société théosophique du temps où, nouvellement converti, il s’était mis en tête de revivifier le bouddhisme Ceylan. L’ouvrage a même été approuvé par un éminent moine bouddhiste, Hikkaduwe Sumangala (1827-1911). Dès 1883 à Paris paraît chez Ghio une traduction en français, Le Bouddhisme selon le canon de l’Église du Sud, sous forme de catéchisme de Dominique, Albert Courmes (1843-1914),  théosophe et traducteur de plusieurs ouvrages de membre de la Société théosophique. Cette traduction sera plusieurs fois rééditée et certaines de ces éditions sont accessibles en ligne : celle de 1905 aux Publications théosophiques ou celle de 1830 publiée par les Editions Adyar.  Ces dernières ont réédité cet ouvrage en 2017 sous le titre Premiers principes du bouddhisme.

Lady Caithness (1830-1995). La théosophie universelle : théosophie bouddhiste. Paris : Georges Carré, 1886.

L’ouvrage de la fondatrice de la Société théosophique d’Orient et d’Occident, branche française de la Société théosophique.

Subhadra Bhishu (1853-1917). Buddhistischer Katechismus zur Einführung in die Lehre des Buddha Gautama. Braunschweig : C.A. Schwetschke und Sohn, 1888. Autre accès au texte intégral de cette édition

De son vrai nom Friedrich Zimmermann, l’auteur sera en 1911-1912 président de la Moha Bodhi Society en Allemagne. Voir plus d’information sur l’ouvrage. La cinquième édition allemande de 1896 est également accessible en ligne. La traduction de l’ouvrage en français, Catéchisme bouddhique ou Introduction à la doctrine du Bouddha Gautama, a été publiée chez Ernest Leroux dès 1889 : c’est le tome LXI de la Bibliothèque orientale elzévirienne.

Années 1890

Charles Dollfus (1827-1913). La plainte humaine. Paris : Fischbacher, 1891.

La deuxième édition de 1893 porte le titre La plainte humaine : Jésus, Bouddha, Darwin.

Paul Carus (1852-1919). The Gospel of Buddha. Chicago : The Open Court Publishing Company, 1894.

Cet ouvrage a été écrit pour populariser cette religion en Occident à la suite des conversations de l’auteur lors du Parlement des religions en 1893 et a connu un certain succès en Occident. Une traduction en français réalisée par Léon de Milioué, L’Évangile du Bouddha. a été publiée à Paris chez Ernest Leroux en 1902. Plus récemment, une édition de cette traduction a paru à Paris en 1996 aux éditions Bibliothèque et archives des grands initiés.

Années 1900

Hendrik Kern (1833-1917). Histoire du bouddhisme. Paris : Ernest Leroux, 1901-1903. 2 volumes : tome I ; tome 2.

Ouvrage d’un éminent professeur de l’université de Leyde.  Initialement paru en néerlandais, il a été traduit par Gédéon Huet (1860-1921). La traduction a d’abord été publiée partiellement dans la Revue de l’histoire des religions : Tome 4 (1881) p. 149-165 : Introduction

Remarque 1

Peut-être aurez-vous remarqué que plusieurs auteurs ou éditeurs  sont liés à la Société théosophique. Comme pour les Yoga Sutras de Patanjali, celle-ci a joué un certain rôle dans la diffusion de la connaissance du bouddhisme en Occident.

Voir dans La rencontre du bouddhisme et de l’Occident de Frédéric Lenoir le chapitre intitulé « Le bouddhisme ésotérique » p. 187-209.

Remarque 2

La liste ci-dessus a notamment été réalisée en explorant les richesses de Gallica avec la clé de recherche suivante, l’astérisque servant de troncature :

(mot du titre = bouddha*) ou (mot du titre = bouddhique*) ou (mot du titre = bouddhisme*) ou (mot du titre = bouddhiste*) ou (mot du sujet = bouddha*) ou (mot du sujet = bouddhique*) ou (mot du sujet = bouddhisme*) ou (mot du sujet = bouddhiste*)

Cela donne au moment où j’ai cherché 374 résultats, mais de nouvelles mises en ligne sont toujours possibles. Parmi eux, 106 livres imprimés que j’ai triés par date croissante pour obtenir une liste de travail que vous pouvez  consulter si vous le souhaitez.

Bien évidemment, il faut compléter cette recherche par d’autres dans Archive.org, Google livres… sans oublier de consulter la « Bibliographie  chronologique abrégée des publications orientalistes consacrées au bouddhisme entre 1800 et 1890 » dans Le culte du néant : les philosophes et le Bouddha de Roger-Pol Droit, p. 243-344.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *