Une historienne politisée… et ce n’est pas un défaut, bien au contraire !

Grâce à Arrêt sur images, j’ai découvert certaines chroniques de Mathilde Larrère sur divers aspects de l’histoire souvent en rapport avec l’actualité,par exemple le rapprochement abusif des obsèques d’un certain Johnnny Halliday et de celles de Victor Hugo

… ce qui m’a amené à chercher un peu plus d’informations et de documents sur cette historienne qui revendique une approche politisée de l’Histoire (voir la citation ci-dessous à laquelle j’ai rajouté deux liens) :

Imaginer que l’histoire n’est pas une science politique, c’est une erreur. On ne raconte pas des choses fausses parce qu’il y a une approche politisée, à partir du moment où on est solide scientifiquement et qu’on ne trahit pas les sources. Moi j’affiche la couleur.

Quand on lit du Hobsbawm, des historiens marxistes des années 1950, du Mazauric… On se rend compte que les historiens de la révolution y allaient franchement et ne se cachaient pas alors qu’aujourd’hui, on affiche beaucoup moins ses choix militants et on considère même que ce serait négatif.

Voir aussi son entretien sur Ballast, “Il y a deux Républiques”.

Voici encore quelques vidéos de ses interventions :

Outre ses chroniques Arrêt sur images, elle donne des cours sur Tweeter et elle est, avec Laurence De Cock, une des détricoteuses de Médiapart.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.