Trois, non, quatre chansons complémentaires sur la menace nucléaire

Comme je l’ai fait pour trois poèmes complémentaires, je vous propose ci-dessous trois, non, quatre chansons qui, mises bout à bout, peuvent former une histoire autour de la menace atomique.

Mise à jour du 24 octobre 2019 :

J’ai rajouté la chanson la chanson chantée par Guy Bonnardot, qui porte sur les instants qui précèdent la catastrophe, alors que celle de Nougaro conte l’immédiatement après. Du coup, j’ai un peu modifié le titre de cette chronique.

Le temps de l’invention… et des premières applications

La Java des bombes atomiques a été écrite par Boris Vian en 1955.

La catastrophe

La fin du monde a été écrite par Christian Gaubert et Pierre-André Dousset et interprétée par Guy Bonnardot en 1976.

Il y avait une ville figure dans le premier 33 tour de Claude Nougaro sorti en 1958.

Longtemps, longtemps, longtemps après…

L’homme fossile a été écrit par Pierre Tisserand en 1966 et magistralement interprété par Serge Reggiani à partir de 1968. Texte : version 1 ; version 2

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.