L’évolution, la sélection naturelle et la classification du vivant expliquée sur le blog du Muséum d’histoire naturelle du Havre

On connait depuis Darwin cinq formes de sélection naturelle :

La « loi du plus fort » (ou du plus gros, du plus rapide, du plus intelligent…). Le guépard qui court le plus vite mange le plus.

L’entraide entre espèces différentes, ou « entraide interspécifique ». C’est par exemple le cas du poisson-clown, qui vit dans des anémones de mer. Or, les anémones sont des animaux prédateurs venimeux. Elles mangent donc les animaux qui voudraient se nourrir des poissons-clowns, qu’elles protègent.

L’entraide au sein d’une même espèce, ou « entraide intraspécifique ». Les troupeaux de buffles protègent ainsi leurs petits en les entourant en cas d’attaque.

Le mimétisme. Les chats ont plus de mal à voir, dans un champ, une souris gris-brun qu’une souris rouge.

La « loi du plus beau », ou sélection sexuelle. Les paons au beau panache bleu sont plus séduisants, et les femelles les choisissent en priorité pour faire des petits.

Blog du Muséum d’histoire naturelle du Havre

Outre le résumé ci-dessus de ce qu’est la sélection naturelle, j’ai trouvé sur le Blog du Muséum d’histoire naturelle du Havre plusieurs séries d’articles sur l’évolution, la sélection naturelle et la classification du vivant publiés entre juin 2013 et juin 2014 . De la très bonne vulgarisation. Je vous encourage à aller l’explorer.

La sélection naturelle

#1 : Des yeux et des pigeons

#2 : Des chats au pôle nord

#3 : Des textos et des zombies

La classification du vivant

#1 : Des classifications antiques

#2 : Au Moyen-Âge

#3 : À la Renaissance

#4 : Linné

#5 : Buffon

#6 : Des arbres…mais pas d’évolution

#7 : Lamarck

#8 : Tout sur Darwin !

#9 : Perdus après Darwin

#10 : La génétique

#11 : Le gradisme

#12 : Des maths, des ordinateurs et des crocodiles

Comment classe-t-on aujourd’hui ?

#1 : Matrices : la révolution dans la classification

#2 : Restez groupés !

#3 : Les groupes, c’est extra

#4 : Des matrices, c’est extra !

#5 : Des arbres, ça peut se lire !

Histoires d’interactions : une série sur l’entraide interspécifique

#1 :Elysia chlorotica, une limace très brillante

#2 : Les mitochondries, des copines au coeur de nos cellules

#3 : Les Ophrys. Quand des orchidées séduisent des abeilles

#4 : Solanopteris brunei, la fougère et ses fourmis

#5 : Drôles de guêpes !

#6 : Des milliards d’amis dans nos intestins

#7 : Drôle d’araignée sur les acacias !

#8 : Diogène et la phronime

T’as de beaux yeux, tu sais ? : une série sur la sélection sexuelle

#1 : Des cerfs, des paons et de la bogossitude

#2 : Les phalaropes, de drôles d’oiseaux ?

#3 : Soirée karaoké chez les bébêtes

#4 : Du karaoké au dancefloor

Espèce de planqué ! : une série sur le mimétisme

#1 : Pour vivre heureux, vivons cachés !

#2 : Aux autres la fierté, le tout est d’être caché !

#3 : Aux autres la fierté… (Suite et fin)

#4 : Une drôle de guêpe ?

Comment on fait les bébés ? : une série sur la reproduction

#1 : Elle a fait un bébé toute seule !

#2 : Hercule et le cnidaire surprise

#3 : La parthénogenèse : Gamète Over

#4 : L’haploïdie, ça peut faire mâle…

#5 : Des divisions… chez les cellules !

#6 : Doublé par sa moitié !

#7 : La parthénogenèse, pour quoi faire ?!E

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.