Philosophie de l’épidémie

L’épidémie n’est pas du côté de l’excès, mais de la transfiguration. Elle décompose les corps et les idées qui sont devant nous pour mieux faire apparaître ce qui était jusque là, contenu à l’intérieur de frontières bien délimitées. Quatre émissions pour comprendre pourquoi cette propagation à grande vitesse fascine autant qu’elle fait peur : de notre cohabitation avec les animaux à La Peste de Camus, en passant par les films d’horreur épidémiologiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.