Sur quelques épidémies oubliées

Avec la crise sanitaire actuelle, le souvenir de quelques épidémies passées refait surface. En voici quelques exemples, que je compléterai ultérieurement.

La grippe de Hong Kong de 1968-1969

Cette pandémie fit un million de morts dont le monde, dont 35 000 en France, dans une indifférence générale, et, sincèrement, à part des spécialistes, qui s’en souvenait encore…

La grippe espagnole de 1918

Rapidement évoquée dans nos livres d’histoire, elle a fait pourtant 50 millions de morts dans le monde, soit bien plus que la Première Guerre mondiale, et environ 250 000 morts en France. Apparue en mars 1918 aux Etats-Unis, elle tire son nom des journaux espagnols qui furent les premiers à s’en préoccuper, ceux des nations belligérantes ayant alors d’autres chats à fouetter. Elle perdurera jusqu’en 1920.

La variole et la guerre franco-prussienne

Le saviez-vous ? Lorsque la France entre en guerre contre la Prusse en juillet 1870, elle est confrontée depuis des mois à une épidémie de variole qui a déjà fait 4 700 morts depuis décembre 1869.

Elle n’épargne pas l’armée, de sorte que, selon Gérard Jorland, si [elle] n’est que l’une des causes de la débâcle française, elle n’en est pas la moindre. Ainsi, la perte de l’Alsace et de la Lorraine si lourde de conséquences serait partiellement dû à un virus…

L’épidémie fait au total 90 000 morts en France jusqu’en 1872, de manière inégale sur le territoire. Les départements formant un arc de cercle de la Lorraine à la Bretagne-Basse-Normandie sont particulièrement touchés (cf. Gabriel Désert).

Elle s’est aussi répandue en Europe (500 000 morts) où elle perdure jusqu’en 1874, et de là dans le monde entier…

Les pandémies de choléra du XIXe siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.