Shiyali Ramamrita Ranganathan et la classification à facettes

Cela faisait longtemps que je pensais faire une chronique sur Shiyali Ramamrita Ranganathan et la classification à facettes. Or, lors des échanges sur le parfait bibliothécaire qui ont eu lieu surla liste Bibliopat, Paul Paumier nous a fait profité d’une excellente synthèse sur la question, avec des précisions d’Emmanuelle Bermès. C’est cette dernière que je reproduis ci-dessous

____________

C’est en 1924 qu’un bibliothécaire indien, Ranganathan, qui était aussi mathématicien, essaye de dépasser cette notion de classification décimale hiérarchique (DEWEY) en proposant un nouveau concept : les classifications à facettes. Pour faire très court, on a des facettes principales qui correspondent à des concepts de base. Pour décrire un document, le concept choisi est ensuite décliné en 5 facettes :

– la Personnalité : l’objet principal du document

– l’Energie : l’opération subie par l’objet (on pourrait parler d’action)

– la Matière : une substance ou une propriété

– l’Espace : couverture géographique

– le Temps : la période chronologique.

L’enchaînement de ces facettes est dit : PMEST. On a ainsi des grands concepts (l’Agriculture, la Médecine) qui se déclinent chacun en listes prédéterminées d’objets, d’actions, et de propriétés. L’espace et le temps sont communs à tous les concepts. De nouveaux concepts peuvent être ajoutés, ce qui limite l’obsolescence de la classification. Le fait d’enchaîner les propriétés toujours dans le même ordre permet d’aboutir à une notation homogène qu’on va utiliser pour ranger les livres. La notation utilise en outre des lettres, des chiffres, des caractères grecs et différents signes de ponctuation, qui lui donnent son nom de Classification Colon.

BERMES, Emmanuelle. « Petite histoire des classifications ». In Figoblog, post du 27/06/2005. [en ligne] URL :  https://figoblog.org/2005/06/27/803/#comments (consulté le 16/04/2020).



Bibliographie établie par le VeillEUR INDE (Paul PAUMIER)

DHIMAN, A.K.. « L’enseignement de la bibliothéconomie et des sciences de l’information ». In (Bibliothèque(s), mars 2007, n°31, p. 34-36. [en ligne] URL : www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/index-des-revues?id_numero=59208&type_numero=PDF  (consulté le 04/04/2020).

GROLIER, Éric de. « Shiyali Ramamrita Ranganathan (12 août 1892-27 septembre 1972) ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1973, n° 5, p. 203-209. [en ligne] URL : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1973-05-0203-003 (consulté le 04/04/2020).

BLANQUET, Marie-France. « Un visionnaire venu des Indes : Shiyali Ramamrita Ranganathan ». In Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2012, n° 1, p. 12-17. [en ligne] URL : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-01-0012-002 ou https://core.ac.uk/download/pdf/12431044.pdf (consulté le 04/04/2020).

« Shiyali Ramamrita Ranganathan ». In Wikipedia. [en ligne] URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shiyali_Ramamrita_Ranganathan (consulté le 04/04/2020).

BLANQUET, Marie-France. « Shiyali Ramamrita Ranganathan ». In Savoirs CDI. [en ligne] URL : https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/societe-de-linformation/le-monde-du-livre-et-de-la-presse/histoire-du-livre-et-de-la-documentation/biographies/shiyali-ramamrita-ranganathan.html (consulté le 04/04/2020).

MANIEZ, Jacques. « Des classifications aux thésaurus : du bon usage des facettes ». In Documentaliste-Sciences de l’information, juillet-septembre 1999, vol.36, n° 4-5, p. 249-262

PIEROT, Edwige, « Prise en charge de la classification à facettes par SKOS. Quelle représentation pour les sujets complexes ? ». In Les Cahiers du numérique, 2017/1, vol. 13, p. 89-114. URL : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-du-numerique-2017-1-page-89.htm

DESRICHARD, Yves. « Facettes : réflexions multiples sur l’information [Comptes rendus de lecture] ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), novembre-décembre 1994, t. 39, n° 06, p.118-119. URL : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1994-06-0118-011

SALVAN, Paule. « Les Progrès de la classification à facettes ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1962, n° 1, p. 5-17. [en ligne] URL : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1962-01-0005-001 (consulté le 04/04/2020).

SILVAE. « De la classification à facettes aux sérendipités documentaires ». In Bibliobsession, 1er mars 2010. [en ligne] URL : http://www.bibliobsession.net/2010/03/01/classification-a-facettes/ (consulté le 04/04/2020).

DESFRICHES DORIA, Orélie. Contribution de la classification à facette pour l’organisation des connaissances dans les organisations. Études de communication – Langages, information, médiations. Université de Lille, 2012. [en ligne] URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01451943/document (consulté le 04/04/2020).

QUADRINI Marie. Facettes et traitement documentaire de la photographie : la photothèque du Syndicat des Transports d’Ile-de-France. 2010. 99 p. Mémoire, Sciences et techniques de l’information, INTD, 2010. [en ligne] URL : https://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00575066/document (consulté le 04/04/2020).

COTE-LAPOINTE, Simon et MAS, Sabine. « Facettes et archives : modalités et applications ». In La Gazette des archives, 2017. n°248. Varia. p. 19-37. [en ligne] URL : www.persee.fr/doc/gazar_0016-5522_2017_num_248_4_5501

Paul PAUMIER

Veille Electronique de l’Université de Rouen (VeillEUR) INDE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.