Sept pères du calcul écrit

Voici quelques années, en complément de la chronique Compter avec les doigts de la main, je vous avais signalé l’ouvrage de Jérôme Gavin et Alain Schärlig intitulé Sur les doigts, jusqu’à 9999. Les mêmes auteurs ont fait paraître voici un peu plus d’un an un ouvrage qui me semble bien intéressant, Sept pères du calcul écrit. Des chiffres romains aux chiffres arabes 799 – 1202 – 1619 dont voici la présentation sur le site de EPFL Press :

On a peine à le croire, mais c’est la réalité: jusqu’aux débuts de la Renaissance, aucun comptable ou commerçant de chez nous ne pouvait effectuer une addition par écrit; tout simplement parce qu’il ne disposait que des chiffres romains, et que ceux-ci ne se prêtent pas au calcul écrit. Il devait s’installer à une table de compte, et y représenter ses montants par des jetons, qu’il déplaçait sur des lignes ou dans des colonnes. Ce qui a tout changé, c’est l’arrivée des chiffres arabes. Car eux permettent le calcul écrit. Et pas seulement l’addition, mais tout ce que nous entendons par calcul élémentaire. La transition a pris des dizaines d’années, amorcée ici et là par un auteur courageux désireux de faire connaître le nouveau calcul. Et devenu ainsi, dans sa langue et dans son pays, un père du calcul écrit. C’est aux plus marquants de ces auteurs que l’on rend ici hommage, dans un livre qui veut être agréable comme une promenade: on y expose brièvement leur vie, et l’on y commente pour chacun d’eux cinq problèmes très simples, tirés de l’ouvrage par lequel il a ouvert la voie. C’est l’occasion d’évoquer au passage un travers moderne, le syndrome du rétroviseur, qui brouille parfois l’image qu’on se fait du calcul écrit à ses débuts.

L’ouvrage avait été sélectionné pour le prix Tangente 2019.

Le site Florilège de la popularisation des mathémathiques nous apprend quels sont ces sept personnages marquants :

Ecouter sur RTS A la rencontre des pères du calcul écrit.

Alain Schärlig a déjà publié en 2010 chez le même éditeur un ouvrage sur la même thématique : Du zéro à la virgule. Les chiffres arabes à la conquête de l’Europe 1143-1585.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.