La peste à Marseille en 1720, une source d’inspiration littéraire

Il y a deux-cents ans, une grave épidémie de peste touche la ville de Marseille et une partie de la Provence, s’étendant bientôt au Languedoc et au Comtat et jusqu’au Gévaudan. Il faudra deux ans pour enrayer l’épidémie au cours de laquelle les églises sont fermées pendant que les gens tentent de se prémunir en se frictionnant à l’aide de vinaigre. Cela ne vous rappelle rien en ces temps de covid-19 ?Je voudrais vous signaler ici deux des représentations littéraires de cet évènement.

Une pièce de théâtre

Dominique Cier. Scènes de la vie marseillaise pendant la peste de 1720, préface de Michel Vovelle. Actes Sud, 1979.

  • Résumé de la pièce par le professeur Ghislain de Marsily, membre de l’Institut :
Un conte posthume de Pagnol adapté en bande-dessinée

Les Pestiférés par Serge Scotto, Éric Stoffel et Samuel Wambre, d’après Marcel Pagnol. Baboo éditions, 2019. Collection Grand Angle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.