Dada et Surréalisme : un peu de documentation en ligne

Voici un peu de documentation sur Dada, le Surréalisme et ce qui gravite autour. Des mises à jours seront faites régulièrement.

Bibliographies

Sur Wikipédia.

Sur le site de l’académie de Clermont.

Sur le site des cours de l’université de Paris I.

Sur le site Dadart.

Documents utiles

Chronologie de Dada et du Surrréalisme sur Wikipédia.

Glossaire du Surréalisme sur le site du Centre Pompidou.

Artistes Dadas et personnalités liées au mouvement, une liste de Wikipédia

Personnalités du surréalisme, une liste sur Wikipédia.

Sitographie

André Breton : alors que la collection d’André Breton a été vendue aux enchères en 2003, ce site web propose de parcourir virtuellement les inspirations du pape du surréalisme.

Archives Dada : un site réalisé par Juliette Berton.

Coupures surréalistes : portail de l’exposition de l’IMEC.

Dadart : un site réalisé par Anne Sanouillet.

Le Grand Jeu : un site consacré à ce groupe de Reims affilé un temps au surréalisme.

Mélusine : ce prolonge sur le web les activités du Centre de Recherches sur le Surréalisme de Paris III créé en 1971 par Henri Béhar et, depuis janvier 2013, celle de l’association (APRES) qui lui succède. Propose notamment une bibliothèque numérique, des liens, des archives sonores.

Exposition Joseph Cornell et les surréalistes à New York ; Dalí, Duchamp, Ernst, Man Ray…


Une réflexion sur « Dada et Surréalisme : un peu de documentation en ligne »

  1. Le surréalisme n’a jamais été aussi actuel et révolutionnaire , et il le restera tant qu’il existera des êtres humains et des sociétés humaines. Nous vivons dans un monde aussi déshumanisé que celui dépeint dans Alphaville et, comme dans le chef-d’œuvre de Jean-Luc Godard, le surréalisme nous indique que seuls l’amour fou, la poésie et le rêve sont des moyens d’émancipation réels : « C’est vivre et cesser de vivre qui sont des solutions imaginaires. L’existence est ailleurs. » (André Breton, « Manifeste du surréalisme »).

    Si Magritte et parfois Max Ernst ou Dali incarnent à mes yeux le sublime en matière de peinture, la poésie surréaliste recèle également des trésors d’une beauté inouïe. Exemples :
    « Au plafond de la libellule
    Un enfant fou s’est pendu »
    « La terre est bleue comme une orange »
    Paul Éluard
    « Ma femme aux épaules de champagne
    Et de fontaine à têtes de dauphins sous la glace »
    « Ma femme à la gorge de Val d’or
    De rendez-vous dans le lit même du torrent »
    André Breton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.