Cartes murales scolaires d’antan

La géographie pour les élèves du primaire et du secondaire

De la fin du XIXe siècle au début de la Ve République, les cartes géographiques murales offraient aux élèves une vision de la France et du monde, vision souvent marquée par le nationalisme…

Carte « Vidal-Lablache » des départements de la France datée de 1885. L’Alsace et la Moselle, annexées par l’Allemagne en 1871, y figurent, couleur de deuil. C’est ainsi que se préparait la Revanche… La géographie, ca sert, d’abord, à faire la guerre…

… et le colonialisme…

Domaine colonial français, une carte de Joseph Forest datée 1911.

… mais qui donnait à tous, dès les classes de l’enseignement primaire, une connaissance géographique élémentaire.

Des collections concurrentes

Dès les années 1890, le géographe Paul Vidal de la Blache (1845-1918) a supervisé chez Armand Colin la conception d’une soixantaine de cartes géographiques de la France et du Monde, parlantes au recto, muettes au verso.

Afrique politique / par P. Vidal Lablache. 1885.

Cependant, si ses cartes cartonnées sont très répandues dans l’hexagone, de la Troisième République au début de la Cinquième – et aujourd’hu chez les amateurs de vintage… – elles doivent compter avec la concurrence de celles éditées par Joseph Forest (1865-19..) qui semble avoir eu également une production pour les mondes hispanophone et lusitanophone (voir ci-dessous) et de « La géographie au tableau noir » de l’inspecteur de l’enseignement primaire ÉmileToutey (18..-1928), chez André Lesot.

Carte du Brésil en portugais éditée par Joseph Forest en 1929. Sur les 110 cartes de cet éditeur-gépgraphe disponibles dans Gallica, 37 sont en espagnol et 10 en portugais.

Surtout, à partir de 1912, Jean Brunhes (1865-1930) initie chez Hatier une collection au sein de laquelle seront publiées une quarantaine de carte, sous la direction de Pierre Deffontaines (1894-1978) et d’Édouard Bruley (1891-1978).

Collection Jean Brunhes, carte n° 22, Asie, date inconnue

Le début des années 1950 voient la parution des cartes d’H. Bonnafoux chez Girard, Barrère et Thomas, mais aussi la disparition de « La géographie au tableau noir » d’ÉmileToutey. Quant aux autres collections historiques, elles ne passeront pas le cap de 1968…

Pour aller plus loin
Catalogue BNFGallica
Bonnafoux11 notices
Brunhes54 notices1 résultat
Forest99 notices110 résultats
Toutey11 notices1 résultat
Vidal-Lablache83 notices15 résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.