Les gravures du Struthof par Henri Gayot et quelques ressources sur l’art des camps

En regardant ce soir sur Arte un intéressant documentaire sur les procès de Rastatt, j’ai découvert les gravures que le résistant rochellois Henri Gayot a consacrées au camp du Struthof où il fut interné avec d’autres condamnés « Nuit et brouillard ».

  • Le Struthof- Natzwiller, Paris, diffusé par la Fédération des Déportés, Internés résistants patriotes, 1945 ( ?) (15 dessins à l’encre avec commentaires). Ces dessins sont visibles en ligne avec un dossier sur le site Les résistances (France 3) et une exposition sur celui du lycée Laennec de Pont-l’Abbé.

Pour resituer ces gravures dans l’art des camps, voici quelques documents :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.