Qu’est-ce que la « pensée écologique » ?

Expression peu familière, la « pensée écologique » exige en premier lieu une clarification sémantique.

Il existe toute une nébuleuse terminologique gravitant autour de l’écologie. L’« écologie » est d’abord une science, baptisée telle par Ernst Haeckel. L’« écologie politique » est beaucoup plus tardive – fin des années 1960, début de la décennie 1970 – et renvoie à l’idée selon laquelle l’accumulation de problèmes écologiques, touchant le milieu et ses équilibres, appelle une réforme des sociétés et de leurs modes de production et de consommation. Par « écologisme », on entend les mouvements sociaux, associatifs ou politiques, portés par des motifs écologiques. L’« environnementalisme » évoque les études en sciences sociales concernant des questions écologiques. Les « humanités environnementales » désignent les sciences humaines et sociales en tant qu’elles cessent d’appréhender dans l’environnement et la nature le simple décor de la geste économique et sociale, à l’exemple de l’éthique environnementale, de l’histoire environnementale ou de l’économie écologique, etc. Quant à elle, la « pensée écologique » s’entend d’un mouvement d’idées, apparaissant de manière reconnaissable dès le XIXe siècle, prenant appui sur une échelle nouvelle et menaçante de perturbations infligées au milieu, réinterrogeant la place de l’homme au sein de la nature. À compter de la seconde moitié du XXe siècle, la pensée écologique apparaît comme un courant d’idées distinct du libéralisme, du socialisme, du féminisme, etc. Il se signe par un scepticisme affiché à l’endroit de la prétention des techniques à surmonter les difficultés écologiques qu’elles produisent, et par une critique, à l’éventail assez large, de l’anthropocentrisme. Plus récemment, avec l’entrée dans l’Anthropocène, la pensée écologique emporte un paradigme alternatif à la modernité, et à ce qui la caractérise éminemment, à savoir la séparation de l’homme et de la nature. [Lire la suite]

  • Extrait de l’article de Dominique Bourg et Alain Papaux . « La pensée écologique ». In Dominique Bourg et Alain Papaux (dir.). Dictionnaire de la pensée écologique. Paris: Puf, 2015, p. 756-759.

Accessible sur le site de la revue La pensée écologique, le texte ci-dessus me semble une introduction intéressante à ce(s) courant(s) de pensée abordé(s) dans une récente anthologie.

Voir aussi Matériaux pour une webo-bibliographie sur l’écologie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.