Catastrophisme environnemental

Notion sujette à controverses, le catastrophisme environnemental désigne selon ses détracteurs une forme de concentration irrationnelle (voire pathologique) sur les désastres écologiques présents et à venir (réchauffement climatique entraînant une montée des eaux rendant certaines régions de la planète inhabitables, villes asphyxiées par la pollution de l’air, explosion démographique entraînant un état de guerre permanent pour le contrôle de l’eau potable, collapse énergétique faisant suite à l’épuisement des ressources fossiles, recrudescence dramatique des cancers environnementaux, réduction massive de la biodiversité, etc.), dont la possible survenue serait supposée dicter sa conduite à l’humanité. […]

Les écrits sur l’Anthropocène et l’effondrement ne sont pas exempts de catastrophisme. Leurs adversaires, notamment les climatosceptiques, ont choisi d’en rire ou, au contraire, d’en dénoncer les dangers pour la démocratie et l’humanisme, car ils feraient le lit d’un futur totalitarisme vert. Mais peut-on échapper au catastrophisme quand il s’agit d’éveiller les consciences ? Cassandre n’avait-elle pas raison ? Pour s’en faire une idée, voici une petite bibliographie d’auteurs dont les avis sur la question peuvent-être diamétralement opposés…

Bibliographie

Hans Jonas. Das Prinzip Verantwortung. Leipzig : Insel, 1979. Aux origines du catastrophisme…

  • Trad. de Jean Greisch : Le Principe Responsabilité. Paris, Flammarion, 1995.

Jean-Pierre Dupuy. Pour un catastrophisme éclairé. Quand l’impossible est certain. Paris, Seuil, 2002.

  • Lire du même : « Catastrophisme (point de vue 2) », in: Dominique Bourg, Alain Papaux, Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, PUF, 2015., p. 138-141.

Nathalie Magne. « Le catastrophisme climatique dans le cinéma grand public », Météo : du climat et des hommes, numéro thématique d’Ethnologie française, vol 39 n° 4, 2009, p. 687-695.

Michaël  Foessel. Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique. Paris : Seuil, 2012.

Jacques Luzi. « Du catastrophisme lucratif au totalitarisme vert: une lecture de 1984, de George Orwell », Ecologie & politique, n°48, 2014

Pascal Bruckner. Le catastrophisme contemporain. Une réflexion philosophique[2 CD-ROM]. Paris : Frémeaux & Associés, 2014. Un discours très critique sur la question.

Catherine et Raphaël Larrère. « Peut-on échapper au catastrophisme ? », chapitre 8 de Penser et agir avec la nature ? La Découverte, 2015, p.239-262.

Antoine Chollet, Romain Felli. « Le catastrophisme écologique contre la démocratie », VertigO, vol.15, n°2,septembre 2015.

Dominique Bourg, Alain Papaux, Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, PUF, 2015. Lire les article suivants :

  • Jean-Pierre Dupuy. « Catastrophisme (point de vue 2) », p. 138-141.
  • Luc Semal. « Catastrophisme et démocratie », p. 141-144.

Le catastrophisme environnemental, sous la direction de Olivier Hanse et Marc Lacheny, numéro thématique de la Revue d’Allemagne est des pays de langue allemande, vol. 52 n° 1, 2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.