Autour de l’Atlas des départements français paru en 2021

En cherchant des informations sur l’Atlas des 86 départements français de Levasseur dont je vous ai touché un mot dernièrement, j’ai découvert, un Atlas des départements français publié en mars 2021 et accessible en ligne sur le site de l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

Cette publication présente chaque département sous forme de cartes, graphiques et tableaux un panorama de la situation socio-économique des 101 départements métropolitains et ultramarins.

Elle se compose de deux parties

  • La première, comprenant dix indicateurs nationaux clés, situe chaque département dans un contexte géographique plus large.
  • La deuxième présente le portrait de chaque département et un QR Code spécifique à chaque département donne accès à un portrait de territoire plus détaillé, en ligne sur le site de l’Observatoire de territoires, et régulièrement actualisé.

N’étant pas équipé pour lire les QR Codes -hé oui, il existe encore des gens qui n’ont pas de smartphone et j’en fais partie – je suis allé faire directement un tour sur le site sus-nommé. J’ y ai particulièrement explorer :

  • La visiothèque avec ses nombreuses infographies, cartes ou graphiques, en haute définition réutilisables librement

Revenons à l’Atlas des départements français. En fin d’ouvrage figure la sélection de sites de référence suivante :

En cherchant des cartes sur l’Indre-et-Loire dans la cartothèque de l’ANCT, j’ai trouvé, entre autres documents, un Portrait de département : Indre-et-Loire (37). C’est une planche issue de la partie 2 de l’Atlas des départements français à laquelle est joint un lien vers la carte interactive de de l’Observatoire de territoires, celle-là même qui est lié au QR Code. Comme quoi, je peux très bien me passer de ce dernier…








Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.