Têtes de mule : six jeunes Alsaciennes en résistance

Mon collègue Didier Simler(1) a lu récemment la chronique que j’ai consacrée à deux destins divergents de femmes sous l’Occupation en bande-dessinée. Il me signale un bande dessinée sortie voici à peine un an et qui est consacrée à l’équipe Pur-sang, un réseau de passeurs alsaciens, essentiellement des femmes issues du mouvement scout des Guides de France (GDF).

Publiée à La boîte à bulle, Têtes de mule : six jeunes Alsaciennes en résistance a été scénarisé et dessinée par Étienne Gendrin, d’après les souvenirs de la grand-mère de son épouse, Alice Daul (1916-2011), une des protagonistes de cette histoire. Les quelques planches accessibles en ligne donnent envie d’aller plus loin dans la lecture. Je crois bien que je vais aller voir mon libraire spécialisé préféré

Un peu de documentation en ligne
Sur la Résistance en Alsace et l’équipe Pur-Sang

La Résistance en Alsace

L’équipe Pur-Sang

Alice Daul, épouse Gillig (1916-2011)

Marcelle Engelen-Faber, l’ultime survivante du groupe

Sur la bande dessinée

Notes de lecture

Ecouter

Ecouter / voir

  • la sixième conférence organisée par les Jeunes Européens – Strasbourg à l’occasion du projet “Lieux de mémoire” : elle a eu lieu le lundi 8 mars 2021 de 18h30 à 20h00 sur Zoom et elle est disponible sur Youtube (voir ci-dessous)

_______________________

  1. – Vous savez, celui qui a écrit un roman sur son grand-père Malgré-nous et qui m’a fourni des informations ou des points de départ pour mes chroniques alsaciennes. Mon référent Alsace, en quelque sorte.


Citer ce billet
Jean Stouff (2021, 15 novembre). Têtes de mule : six jeunes Alsaciennes en résistance. Biblioweb. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.