L’Académie française en 1640 selon Edmond Rostand

LE JEUNE HOMME, à son père
L’Académie est là ?

LE BOURGEOIS
                    Mais… j’en vois plus d’un membre ;
Voici Boudu, Boissat, et Cureau de la Chambre ;
Porchères, Colomby, Bourzeys, Bourdon, Arbaud…
Tous ces noms dont pas un ne mourra, que c’est beau !

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, acte I, scène 2.

Voir In libro veritas ou Wikisource.

 Sur ces Académiciens dont le souvenir s’est quelque peu perdu, voici deux bons points de départ :

Ont-ils écrit quelque chose, et ces ouvrages sont-ils accessibles en ligne ? Oui pour certains. Je leur consacrerai peut-être un jour des notices.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *