Le Codex Borbonicus

Voir l’image dans Wikipédia

Sous la direction de José Contel et Sylvie Perperstaete, les éditions Citadelles & Mazenod viennent de publier un témoigage du Mexique ancien, le Codex Borbonicus. Acquis en 1826 par l’Assemblée nationale, ce manuscrit présente les trois cycles du calendrier aztèque : le tōnalpōhualli et ses 260 jours, le xiuhpōhualli de 365 jours et le xiuhpōhualli de 52 ans, dit siècle mésoaméricain.

Les 36 pages du Codex Borbonicus sont visibles

Présentation sur le site de Citadelles & Mazenod

Le projet CODEX (Recherche codicologique expérimentale), mené par la Fondation des sciences du patrimoine avec une équipe du Centre de recherche sur la conservation (CRC), étudie le précieux manuscrit aztèque.

Histoire et composition du Codex Borbonicus / Nathalie Ragot, in journée d’études “Lumières sur le Codex Borbonicus. De l’historien au physiciens, lectures croisées” organisée par le Centre de recherche sur la conservation (CRC), le Centre d’études ibériques et ibéro-américaines (CEIIBA) de l’Université Toulouse Jean Jaurès et la Fondation des sciences du patrimoine. Paris, Palais du Louvre, 17 octobre 2017.

Élodie Dupey Garcia. “Les couleurs du Codex Borbonicus et leur reproduction dans « Le Bel Atlas en chromotypie » édité par Ernest-Théodore Hamy” in Ernest Hamy, du Muséum à l’Amérique : logiques d’une réussite intellectuelle, p. 185-200.

Dernière mise à jour : 28 février 2022.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jean Stouff (21 février 2022). Le Codex Borbonicus. Biblioweb. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzsk


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.