Ruines de guerre en France

Dans les jours à venir, nous allons voir beaucoup de ruines provoquées par la guerre. Ruines encore lointaines, mais qui nous touchent plus semble-t-il, que celles d’Alep et de Bagdad, pour la raison fallacieuse que l’Ukraine est en Europe. C’est pour cette même raison que l’exode des Ukrainiens nous importent plus que l’exil de tant de Syriens, Irakiens, Afghans et autres extra-européens. Pourtant, ne s’agit-il pas toujours des mêmes malheurs, des mêmes humains ?

A l’intention des éventuels va-t-en-guerre, je voudrais signaler ici des photographies représentant les ruines de guerre en France entre 1870 et 1945. Elle sont disponibles dans Gallica et parmi elles me touchent plus particulièrement celles de Paris en 1871, provoquées par les combats entre Versaillais et Communards(1), et celles du Havre en 1944, dues à nos chers alliés(2). Comme disait Prévert dans Barbara, à propos des bombardements de Brest,

Quelle connerie la guerre

ruines (titre)dommages de guerre (sujet)
1870-1871liste 1liste 2
1914-1918liste 1liste 2
1939-1945liste 1liste 2

Ruines dues aux combats entre Communards et Versaillais

Je reprends ici les références indiquées sur le site Orion en aéroplane.

Guides et témoignages

Ludovic Hans et J.J. Blanc, Guide à travers les ruines: Paris et ses environs, 1871.

Théophile Gautier, Tableaux de siège, 1871.

Itinéraire des ruines de Paris : Notices historiques sur les monuments incendiés1871

Arnold Henryot, Paris pendant le siège, 1870-1871, 1871.

Photographies

Album photographique des ruines de Paris : collection de tous les monuments et édifices incendiés et détruits par la Commune de Paris, 1871.

Paris incendié, 1871édité par A. Jarry, 1871. [Recueil de photographies]

Ruines de Paris, mai 1871 [Recueil de photographies]

Alphonse Liébert et Alfred d’Aunay,  Les ruines de Paris et de ses environs, 1870-1871.

Wulff le jeune, Les ruines de Paris, 1871



Citer ce billet
Jean Stouff (2022, 2 mars). Ruines de guerre en France. Biblioweb. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzsm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.