Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Voir la version complétée de cette chronique
dans le carnet Ressources sur le Maghreb et le monde arabe

Parmi les ouvrages dont ma bibliothèque universitaire a hérité d’URBAMA, j’ai trouvé un extrait du Bulletin de la Société de Géographie d’Alger et de l’Afrique du Nord intitulé Notes géographiques sur le Sud Tunisien.. Paru a Alger à l’imprimerie S. Léon, il reprend un article paru en trois parties dans les tomes suivants du périodique sus-nommé :

L’auteur, Alexandre Joly (1870-1913), est un géographe arabisant alors titulaire de la chaire supérieure d’arabe de Constantine. Fils aîné du chimiste Alexandre Joly (1845-1897), il a fait ses études au lycée Henri-IV, puis choisit pour des raisons de santé une carrière algérienne. Opérateur dessinateur aux Ponts et Chaussées, il prépare les diplômes d’arabe et d’études historiques à l’école des Lettres d’Alger. Professeur de sciences à la médersa d’Alger en 1896, il participe en 1899-1900 à la mission de Georges-Barthélemy-Médéric Flamand dans l’extrême Sud oranais. Nommé à la médersa de Constantine, il effectue aussi des missions dans le Sud algérois et en Tunisie. En 1907, il est nommé à la chaire publique d’arabe de Constantine. C’est dans cette ville qu’il décède subitement le 27 février 1913.

Pour une biographie d’Alexandre Joly

Alain Messaoudi, Les arabisants et la France coloniale. Annexes, recueil d’annexes à l’appui de l’ouvrage d’Alain Messaoudi, Les arabisants et la France coloniale. Savants, conseillers, médiateurs (1780-1930), Lyon, ENS Éditions, 2015. Disponible en version imprimée, il est aussi publié sous version électronique, en ligne.

Augustin Bernard. “Alexandre Joly”, Annales de géographie, n° 124, 1913, p. 372.

J. Garoby. “A. Joly”, Annales universitaires de l’Algérie, juin 1913, p. 123-124

“Alexandre Joly”, Revue Africaine, 1913, p. 5-6.

Charles Saint-Calbre. “A. Joly”, Recueil des notices et mémoires de la Société archéologique de Constantine, 47e vol. de la collection (5e série, 4e vol.), année 1913, p. 815-817.

Principaux articles

Annales de géographie

“Le plateau steppien d’Algérie”, mars et mai 1909.

“Le Titteri, sa stucture, son modelé”, novembre 1912.

Archives marocaines

“L’ouerd des Ouled Sidi Bounou”.

“Le siège de Fès, 1903-1904, par la tribu des Jebala”.

“Un calendrier agricole marocain”, mars 1905.

“Tétouan. Deuxième partie : Historique”, octobre 1905, en collaboration avec Michel Xicluna* et Louis Mercier .

“L’industrie à Tétouan”, novembre 1906.

Bulletin de la Société de géographie d’Alger et de l’Afrique du Nord

“Une mission à In Salah”, 1900.

“La plaine des Beni Slimann et ses abords”, 1900. “Suite”, 1903.

“Étude sur le Titteri”, 1906. “2e partie”, 3e partie, 1907.

“À propos des analogies entre l’Espagne et l’Algérie”, 1907.

Bulletin de la Société de géographie d’Oran

“La ligne de partage des eaux marines et continentales dans l’Afrique mineure”, 1907.

Revue Africaine – Voir autre lien

“La poésie vulgaire chez les arabes nomades du Sud algérien ; Textes, traductions, notes”, 1900-1904.

” Sur un langage conventionnel des chanteurs arabes”, 1906.

“Étude sur les Chadouliyas”, 1906. “Suite”, 1907.

“La légende de Sidi Ali ben Malek, sa postérité”, 1908.

“Répartition et caractère des vestiges anciens dans l’Atlas Tellien (Ouest Oranais) et dans les Steppes oranaises et algézaires”, 1909.

“Chansons du répertoire algériens”, 1909.

“Ruines et vestiges anciens dans les provinces d’Alger et d’Oran”, 1910.

“Les confréries religieuses et les marabouts en Algérie”, 1909.

“Saints et légendes de l’Islam”, 1913

Autres travaux

Commune mixte de Boghari. L’annexe de Chellala. 1897.

“Dérivation des racines trilitères dans l’arabe vulgaire et l’arabe parlé”, communication au congrès des orientalistes, Alger, 1905.

Projet inachevé : Dictionnaire des dialectes d’arabe vulgaire du Nord africain

Collaborations à la Carte géologique de l’Algérie et à l’Atlas archéologique de l’Algérie



Citer ce billet
Jean Stouff (2022, 24 juin). Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly. Biblioweb. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lztu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.