Bandes dessinées sur l’autisme

Voici une petite bibliographie croisant deux de mes centres d’intérêt, l’un ancien, la bande-dessinée, l’autre plus récent, l’autisme et surtout les autistes.

En fait il s’agit surtout d’un programme de lectures à venir. Je viens de lire avec un réel plaisir et un grand intérêt La différence invisible, recommandé par une collègue, et j’ai découverts les autres chemin faisant lors de recherches sur internet, mais ne les ai pas encore lu. Pour les présentations, je me suis donc contenté de reprendre les sites des éditeurs. Je vous conseille d’aller voir aussi les critiques écrites ou vidéos que j’ai pu trouvées.

Les auteur(e)s sont particulièrement concerné(e)s par la question, étant autistes – Julie Dachez (La différence invisible) et Drakia (Couleur d’asperge) Asperger – ou proches d’autistes – un fils pour Yvon Roy (Les petites victoires) ou un frère pour Emilie Gleason (Ted drôle de coco).

La différence invisible

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Scénario : Julie Dachez > Site

Dessin : Mademoiselle Caroline.

Sur une idée et avec la collaboration de Fabienne Vaslet.

Album paru chez Delcourt en août 2016.

Critiques sur BDthèque et ComixTrip.

Interview de Julie Dachez sur le blog d’Eric Guillaud, Le Meilleur de la BD.

Chronique d’Eric Guillaud sur le site de France 3 Val de Loire

Vidéo de Julie Dachez sur l’autisme féminin

Playliste de vidéos sur La différence invisible

Les petites victoires

Le témoignage bouleversant d’un père sur le combat qu’il mène au quotidien avec son fils.

Comment dire à son fils tant désiré qu’il est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale…

C’est le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.

Scénario et dessin : Yvon Roy.

Album paru Rue de Sèvres en 2017.

Critiques sur : BDthèque | ComixTrip.

Ted drôle de coco

Ted trimballe sa grande carcasse dégingandée à travers la ville dans un train-train aussi régulier qu’énergique; métro-boulot-dodo, certes, mais avec une énergie et une rigueur peu commune. Puis un jour, la mécanique se grippe et tout s’emballe, ce jour où le métro est en travaux et où les choses ne sont pas, plus, comme d’habitude. Et là, tout dérape…

Emilie Gleason s’est fortement inspirée du vécu de son frère, diagnostiqué Asperger, pour raconter les bien étranges journées de Ted – rencontre, discussion, amour, sexe, empathie, tant de choses qui, pour Ted, ne vont pas vraiment de soi…Mais alors que la «bande dessinée du réel» a produit tant d’œuvres lénifiantes n’existant que par leur sujet, Emilie Gleason, elle, transcende son sujet pour nous livrer un moment de lecture survolté, mené à cent à l’heure, plein d’inattendus et de surprises. Bien plus qu’un «reportage» ou un «témoignage», Ted est une véritable immersion dans un esprit pas vraiment commun, et offre à l’arrivée une expérience de lecture rare, un tourbillon de couleurs et d’énergie, à l’image de son personnage principal.

Prix Révélation FIBD d’Angoulême 2019.

Scénario et dessin : Emilie Gleason > Site

Album paru chez Atrabile en août 2018.

Critiques sur : ComixTrip

Camouflage

Les scènes du livre s’appuient sur le regard d’Amy, une journaliste diagnostiquée à l’âge de 20 ans. Elle dresse tout d’abord un historique de la recherche scientifique sur les femmes autistes et en présente les principales spécificités.

Scénario : Sarah Bargiela

Dessin : Sophie Standing

Paru chez Jessica Kingsley Publishers en 2019

Couleur d’asperge : le jour où j’ai découvert que j’étais asperger

Comment vivre avec ses différences quand personne ne sait les expliquer ?

Lusun n’est pas comme les autres. Elle déteste qu’on la touche, regarder les gens dans les yeux lui fait peur, le bruit la rend anxieuse et sa franchise maladroite pousse le monde à la considérer d’un œil curieux… À l’école, tout le monde la rejette et à la maison, elle communique difficilement… Petit à petit, des idées noires s’immiscent dans son esprit : elle ne correspond pas à la norme et c’est un mal dont elle est la seule responsable. Aucun mot n’est posé sur ses différences, aucune explication ne lui est donnée sur ses états d’âmes… Pour apprendre à comprendre qui elle est vraiment, devenir autonome et s’accepter, Lusun traverse les vingt premières années de son existence entre doutes, colères et tristesse. Parfois pourtant, elle accède à quelques moments de répits, des petits instants de joie offerts par sa famille, son meilleur ami Jérôme Bouton et son obsession pour le rubik’s cube. Elle reste toutefois instable jusqu’au jour où un diagnostic est posé sur sa situation : Lusun est Asperger. Enfin elle sait ! Enfin elle comprend ! Enfin ! Elle s’explique ses comportements décalés. Enfin ! Lusun peut être correctement accompagnée. Une nouvelle vie peut commencer.

Témoignage autant qu’outil de compréhension Couleur d’asperge met en scène l’anxiété sociale provoquée par le syndrome d’Asperger. Cela dit, au fil de la lecture, il devient clair que le mal-être des personnes touchées par cette forme d’autisme n’est pas tant lié à ses symptômes qu’à un manque d’accompagnement et de compréhension. Drakja au scénario et Gery au dessin livrent dans les pages de leur première bande dessinée, un récit de fiction juste et réaliste inspiré de leurs vécus et parsemé d’histoires personnelles. Un roman graphique touchant, optimiste et chaleureux.

Scénario : Drakja.

Dessin : Gery.

Album paru chez Glénat dans la collection Vent d’ouest en février 2021.

Critiques sur : ComixTrip.



Citer ce billet
Jean Stouff (2022, 25 octobre). Bandes dessinées sur l’autisme. Biblioweb. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzuf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.