La Chute : l’effondrement, c’est maintenant

La Chute est une série de Jared Muralt que je viens de découvrir avec un certain intérêt. Trois tomes sont déjà sortis, le premier en février 2020. La date est importante, car à ce moment-là, notre pays n’est pas encore soumis au confinement, et de toute façon l’auteur bernois a réalisé ses planches l’année précédente, voire plus tôt. Pourtant, c’est bien de pandémie, de confinement et de quarantaine dont il est question ici, une crise sanitaire doublée d’un effondrement économique et politique et la société qui sombre dans le chaos.

Ayant perdu sa femme, une infirmière morte de la grippe estivale – non, ce n’est pas le Covid, mais ça y ressemble… – un père de famille essaie de faire face avec ses deux enfants dans un monde qui se délite, en proie à la violence et à la pénurie. La description est à la fois clinique et pleine d’empathie pour les trois principaux personnages. Il s’agit d’un futur proche, très proche, pour ne pas dire un présent parallèle…

Le thème apocalytique de l’effondrement n’est certes pas nouveau dans la bande dessinée. Dans les séries de mon adolescence commeJérémiah, Simon du Fleuve ou Armalite 16, il a déjà eu lieu plusieurs décennies auparavant. Ici par contre, comme dans Le reste du monde ou Dans la forêt, nous assistons pour ainsi dire en direct à la chute de notre monde.



Citer ce billet
Jean Stouff (2023, 22 juin). La Chute : l’effondrement, c’est maintenant. Biblioweb. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzvr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.