Beth Zaiken et le paléoart

Le dessous des images du 8 septembre sur Arte était consacré à la paléoartiste Beth Kaizen. Son site confirme la qualité de ses illustrations représentant la faune (cf. son tylosaurus)- et les paysages préhistoriques (cf. Then and now) offrant une vision quasi-paradisiaque d’un monde exempt d’humains (cf. Greenland, 2 MYA).

Du coup j’ai voulu en savoir plus sur le paléoart, cette peinture des préhistoires, et les paléoartistes, dont l’histoire commencent vraiment au XIXe siècle avec l’essor de la paléontologie.

L’aquarelle du géologue anglais Henry De la Beche intitulée Duria Antiquior, un plus ancien Dorset(ci-dessus) datée de 1830 est la première reconstitution picturale d’une scène préhistorique, basée sur des découvertes de fossiles trouvés par Mary Anning.

Illustration pour Le Monde avant la création de l’homme, 1886.

Des ouvrages de vulgarisation scientifique, comme celui de W. F. A. Zimmermann et Camille Flammarion, Le Monde avant la création de l’homme : origines de la terre, origines de la vie, origines de l’humanité, paru en 1886 (ci-dessus), ont contribué jusqu’à aujourd’hui à la diffusion de ce type de représentation de la préhistoire auprès du public et notamment des jeunes (ci-dessous).

Aujourd’hui, il est possible de découvrir les paléoartistes, non seulement sur des sites dédiés comme Paleoartistry, mais aussi sur des chaînes Youtube suivantes :

Brian Engh Paleoart

Paléoart – Adrian Art

Simplex Paléo



Citer ce billet
Jean Stouff (2023, 10 septembre). Beth Zaiken et le paléoart. Biblioweb. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzw5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.