Napoléon (5) Itinéraire(s)

G. Lenotre, dans ses croquis de l’épopée, débute ainsi sa chronique intitulée « L’art de vérifier les dates » :

Dépouillant la correspondance de l’Empereur, imprimée ou encore inédite, les papiers de la secrétairerie d’Etat, le publication de Chuquet, d’Henry Houssaye, de Frédéric Masson, d’Albert Vandal, les registres de la guerre, le Moniteur, le Journal de l’Empire, les bulletins de l’armée, les Mémoires des contemporains, cent et cent autres dcuments, M. Albert Schuermans est parvenu à dresser sous le titre de l’Itinéraire général de Napoléon Ier, un « calendar », du 15 août 1769 au 5 mai 1821, indiquant pour chaque date – sauf, bien entendu, les lacunes obligées des premières années – l’endroit où se trouvait le grand homme et ce qu’il faisait ce jour là.

L’ouvrage dont il est question est paru chez A. Picard en 1908 et a fait l’objet d’un seconde édition chez Jouve en 1911. Toutes deux sont disponibles sur Archive.org, Préfacé par Henry Houssaye, l’ouvrage a été couronné́ par l’Acacdémie française (Prix Thérouanne). De son auteur, je n’ai pu trouvé qu’un seul autre livre, sur lequel je reviendrai bientôt. Il semble que son Itinéraire a été son grand-œuvre.

Une première tentative de ce genre peut être signalée dès 1842, sous la plume de Charles Dolly : Itinéraire de Napoléon Bonaparte depuis son départ de Corse jusqu’à son arrivée à Longwood, recueilli d’après sa correspondance et les documents authentiques, accessible sur Google livres et sur Archive.org.  Il ne s’agit encore que d’un mince ouvrage de 43 pages.

En 1845,  le cartographe et essayiste Aristide-Michel Perrot (1793-1879) publie à son tour un Itinéraire général de Napoléon, chronologie du Consulat et de l’Empire, indiquant jour par jour, pendant toute sa vie, le lieu où était Napoléon, ce qu’il a fait et les évènement les plus remarquables qui se rattachent à son histoire ; suivi d’un dictionnaire géographique napoléonien, contenant tous les lieux parcourus par Napoléon. Cet ouvrage, disponible sur Google livres, est loin d’être le seul publié par cet auteur. C’est quand même une somme de 567 pages.

Après Albert Schuermans, Louis Garros (19..-1975) fait paraître en 1947 « Quel roman que ma vie ! » : itinéraire de Napoléon Bonaparte. En 1992, Jean Tulard reprend et enrichit cet ouvrage sous le titre Itinéraire de Napoléon au jour le jour, 1769-1821, Une édition revue et corrigée de 665 pages en a été donnée en 2002. Voir à ce propos l’article de Josiane Bourguet-Rouveyre dans le n° 342 des Annales historiques de la Révolution française, consultable sur Revues.org.


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.